Epargne : le paradoxe français

Epargne : le paradoxe français©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 27 mai 2016 à 09h30

Les Français sont des champions de l'épargne. Le constat n'est pas nouveau. Mais une étude de BlackRock permet d'en prendre la mesure. La société a enquêté sur les comportements d'épargne de plus de 31.000 personnes (dont 1.000 Français) au sein de 20 pays.

Les résultats sont sans appel. Avec 87% d'individus détenant une épargne, la France arrive en tête sur le Vieux continent. Mais l'étude révèle aussi une autre facette du caractère des Français : leur difficulté à prendre des risques et à avoir une optique de long terme.

Peu de prise de risque

Les Français ont beau être nombreux à épargner, rares sont ceux qui ont placé une part de leurs économies sur des produits d'investissement. Ils ne sont que 33% dans ce cas, ce qui place le pays en avant dernière position sur le continent.

Même si les dernières statistiques montrent que l'assurance-vie en UC reprend des couleurs, les dépôts à court terme et les placements sans risque demeurent privilégiés. Chez les personnes interrogées en France par BlackRock, l'allocation type comprend 55% de liquidités (notamment des livrets) et 19% d'assurance-vie en euros.

Les autres supports captent donc à peine plus de 25% des encours, dont 8% pour l'immobilier et 4% pour les actions.

Les liquidités vues comme une sécurité

Les épargnants ont pourtant conscience qu'ils devraient se montrer plus offensifs. Dans l'ensemble, ils indiquent qu'ils ne devraient détenir que 31% de liquidités.

Pourquoi un tel paradoxe entre leur objectif théorique et la réalité de leur épargne ? BlackRock met en avant le manque de culture de l'investissement (seuls 28% des Français pensent que l'investissement est fait pour eux) ainsi que le sentiment de sécurité que procurent les liquidités (face à leur inquiétude pour l'avenir). Les liquidités sont associées à la prudence (65% des cas) et à la responsabilité (58%), alors que l'investissement est surtout vu de manière négative, c'est-à-dire comme un projet ambitieux (35%), voire comme une source d'inquiétudes (24%). D'ailleurs, la principale crainte citée vis-à-vis de l'investissement est la perte d'une partie du capital (69%).

Un problème pour la retraite

En fait, un chiffre résume bien cette étude. 24% Français seraient tout de même prêts à investir davantage... mais à condition d'avoir suffisamment de liquidités pour se sentir en sécurité.

L'aversion pour le risque reste donc bien une caractéristique majeure des épargnants français. Mais dans une période de taux au plancher, BlackRock rappelle que cette prudence complique grandement la préparation de la retraite, surtout pour ceux qui craignent d'avoir une pension trop faible.

 
8 commentaires - Epargne : le paradoxe français
  • avatar
    jaipaslafievre -

    L' épargne en action, pourquoi-pas, le CAC40 depuis sa création a gagné (dividendes réinvestis) pour 1000= plus de 11000 euros.
    Evidemment pas la Bourse casino, mais il y a des titres solides et pas seulement sur le CAC40 qui méritent d'être achetés au même titre qu'un immeuble qui rapporte bon an mal an 4%. Le plus c'est que c'est une épargne liquide pour un encas. Sur le long terme il n'y a pas mieux.
    Pas mieux aussi pour se ruiner pour les joueurs ou ceux qui ont peur et qui tradent à tours de bras. Le PEA un bon outil pour la retraite.

  • avatar
    bleumarine1 -

    avec les trous duc qui nous gouvernent mieux vaut garder ses liquidités!Nous n'avons aucune confiance dans cette dictature qu'est l'europe (grece, chypre) qui peut à tout moment décider de nous piquer notre blé!

  • avatar
    parleboutdlalorgnett -

    C'est pas marrant ? le lien réagir disparait bizarrement des articles liés à la politique, chercherait t'on à me boucler la parole ?
    l'accès à ses articles reste ouvert aux autres pseudos vue qu'il y à de nombreuse réactions? je paye pourtant ma facture orange comme tous le monde !!! et je reste ostensiblement correcte envers tous ?

    avatar
    jaipaslafievre -

    J'ai souvent le même problème. Peut-être que certains modérateurs veulent nus couper la parole, qui sait?

    avatar
    machin-bidule -

    Ah mais moi c'est pareil les modos m'ont coupé la parole, je critique en permanence les inombrables propos fachos, nazis et racistes écrits sur ce forum et du coup couic on m'a rejeté et coupé le droit de réponse, il ne faut surtout pas déranger ces messieurs racistes du FN qui eux peuvent continuer à baver et écrire leurs haines raciales sans problème, mais je m'en fous, je continuerai à les massacrer (les fachos) tant pis pour eux, les modos n'ont quà faire le job c'est à dire interdire et supprimer tous les propos racistes écrits sur ce forum.

  • avatar
    chocolat70 -

    Ma mère est aujourd'hui en maison de retraite et elle a 1092 euros par mois ..elle a réalisé des placements qui s'élevaient à 30000 euros pour ces vieux jours Cout de la maison de retraite 2200 euros par mois,c'est à dire avec les aides aux personnes âgées ,elle dépense peu ou prou 1000euros de plus que sa retraite .donc les 30000euros sont parti en 30mois ,et maintenant ,il faut vendre la maison pour continuer à payer .alors Mrs les économistes ne venez pas nous parler de placements à risque car vous êtes les premiers à nous piller avec les abus de la bourse

    avatar
    jaipaslafievre -

    Règle N° 1 en bourse c'est de faire confiance à personne. règle N° 2 c'est de choisir une banque en ligne ou il y a peu de frais de courtage et pas de droits de garde.
    RègleN°3 n'investir que la somme disponible à long terme. ensuite choisir des valeurs qui croissent régulièrement et distribuent des dividendes chaque années et depuis longtemps.
    Vos valeur choisies vivez tranquille, elles baisseront et elles augmenteront régulièrement avec les fluctuations politiques et autres nouvelles macro économiques.
    avant de vous lancer lisez "24 leçons pour gagner en Bourse" de Warren Buffet qui est un milliardaire honnête qui par testament à léguer sa fortune à une fondation. et bonne chance dans vos choix.

  • avatar
    peretruande -

    ce n'est pas un paradoxe! contrairement à ce que tous les médias aux ordres racontent,, aujourd'hui, ce sont les agriculteursactifs et surtout retraités qui sont détenteurs du fric en france, alors au lieu de tout déclarer de peur de payer des cotisations et du fait qu'ils ne sont jamais controlés par le fisc, ils planquent leur argent; une partie sur des livrets et l'autre sur des comptes à l'étranger!

    avatar
    chocolat70 -

    vu le nombre de livrets comme vous en dites il doit y avoir en France un nombre incalculable de retraités en plus on ne gaspillait pas l'argent comme le font beaucoup de personnes aujourd'hui

    avatar
    jaipaslafievre -

    Je suis retraité et j'ai épargné toute ma vie pour ne dépendre de personne et surtout pas de l'état. J'ai pris l'avion souvent pour mon travail et jamais pour mes vacances prises en famille et toujours en France. Mon auto me sert à me déplacer et non à faire voir mon niveau de vie, je la change régulièrement tous le 12 ans .
    ma fille n'ayant pas d'enfants ma maison et mon épargne iront à une fondation. et sur le livret A il n'y a que pour un encas.
    Je recommande l'épargne à risques en prenant les précautions que j'ai énumérée plus haut.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]