Epargne : les Françaises manquent de confiance !

Epargne : les Françaises manquent de confiance !©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 07 mars 2016 à 10h18

Les Français sont réputés pour leur propension à épargner. Et les femmes n'échappent pas à la règle comme le montre une étude publiée par BlackRock. 85% d'entre elles disent en effet épargner.

Ceci étant, rares sont celles qui estiment faire les bons choix. Elles ne sont que 37% à penser prendre les bonnes décisions en matière d'épargne. Pour Stéphanie Fawcett, responsable de l'étude pour la France, « les Françaises sont de très bonnes épargnantes mais leur manque de confiance les incite à détenir trop de cash dans leur épargne ».

Des femmes peu concernées

Conséquence, les Françaises craignent pour leurs finances. 28% seulement sont pessimistes quant à leur avenir financier et à peine 20% pensent avoir les revenus dont elles auront besoin à la retraite. A titre de comparaison, les pourcentages sont respectivement de 40% et 44% du côté des hommes.

Pourquoi de tels écarts ? Une femme sur trois indique que rien ne l'a incitée  à se soucier de son épargne au cours de l'année écoulée (ce qui constitue un record en Europe). En résumé, dans les mentalités françaises, l'épargne resterait encore une affaire d'hommes.

Fin 2014, une enquête réalisée par HSBC avait déjà pointé les pratiques caricaturales des couples dans l'Hexagone en matière d'argent : la gestion des dépenses quotidiennes pour les femmes, les projets à long terme (emprunt, épargne...) pour les hommes.

S'impliquer pour mieux épargner

Comme HSBC il y a plus d'un an, BlackRock invite donc les femmes à se pencher plus directement sur les questions d'épargne. Et pour prouver qu'il n'y a pas de fatalité en la matière, la société de gestion prend l'exemple des « épargnantes avisées ».

Il s'agit d'Européennes qui estiment que l'épargne les concerne et qui épargnent de manière active (avec en moyenne seulement 15% de cash).

Ces femmes, qui consacrent plus de temps à leur épargne et qui se font aider par un conseiller  dans un cas sur deux, ont l'avantage d'être beaucoup plus optimistes que les Françaises. 7 femmes « avisées » sur 10 sont confiantes quand on leur parle de leur avenir financier. Ainsi, pour BlackRock, même celles qui ont du mal à épargner auraient tout à gagner à se préoccuper un peu plus de leurs finances, notamment en vue de la retraite.

 
0 commentaire - Epargne : les Françaises manquent de confiance !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]