Les épargnants associent rarement actions et épargne de long terme

Les épargnants associent rarement actions et épargne de long terme©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 18 juillet 2017 à 10h22

Le gouvernement souhaite orienter l'épargne des Français vers les investissements productifs (par exemple via la flat tax ou la réforme de l'ISF). Mais le travail ne sera pas aisé. Une enquête publiée dans la Lettre de l'observatoire de l'épargne de l'AMF rappelle en effet que les freins à l'investissement en actions restent nombreux.

A chaque support sa fonction

En premier lieu, cette étude qualitative montre que pour les Français, chaque support d'épargne à sa vocation : les livrets pour faire face aux besoins courants, l'assurance-vie pour les projets à plus long terme, l'immobilier pour la protection du foyer voire pour la construction patrimoniale. Mais l'AMF souligne aussi que dans cette classification, « les produits en actions ne sont pas cités ».

Un rapport coût/bénéfice jugé peu attractif

Visiblement, les actions font encore les frais de nombreux a priori. Elles sont jugées aléatoires et risquées. Par ailleurs, beaucoup pensent qu'elles sont réservées à des spécialistes dotés de connaissances et de moyens suffisants. Enfin, le rapport coût/bénéfice des actions n'apparaît pas clairement chez les épargnants, en particulier au regard des efforts à fournir.

En résumé, les épargnants interrogés sont loin de voir dans les produits actions des actifs d'épargne de long terme, par exemple pour la retraite. Ils attribuent plutôt ce rôle à l'assurance-vie et associent surtout la Bourse à une sorte de casino à même de permettre de réaliser des « coups financiers ».

L'AMF insiste donc une nouvelle fois sur la souplesse et l'accessibilité des placements en actions et rappelle que depuis  20 ans le rendement annuel moyen d'un placement progressif en actions internationales (via des versements mensuels) est de 5,3%.

 
1 commentaire - Les épargnants associent rarement actions et épargne de long terme
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    un sujet terriblement passionnant depuis l'année 1999 c'était la Caisse d'Epargne avec une bonne raison pour elle qui s'était malhonnêtement chargée de mélanger placements et actions , c'était sur le long terme ce qui devait le plus rapporter , dans le cas présenté l'affaire s'est concrétisée par + de 4000 euros bien ancrés dans le derrière ! pourtant la Caisse d'Epargne qui s'affiche comme la grande banque du mécénat , grand acteur de la vie sociale médicale musicale sportive associative récréative etc. mais quelle générosité ... en réalité avec leurs complices associées : les Banques Populaires la banque "d'affaire Natixis" de vrais parasites de la société l'histoire l'a prouvé : depuis les criminelles actions Eurotunnel ce trio traine les plus belles gamelles boursières aux pieds !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]