Les Français ont la capacité d'épargner mais n'en voient pas l'intérêt

Les Français ont la capacité d'épargner mais n'en voient pas l'intérêt©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 25 novembre 2015 à 14h17

La situation financière des ménages ne s'est pas améliorée et devrait rester tendue dans les mois à venir. Mais les Français retrouvent des marges de manœuvres en matière d'épargne. Telle est la tonalité de l'enquête de conjoncture de l'Insee pour le mois de novembre.

Un pessimisme moins marqué que par le passé

Le solde d'opinions concernant la capacité d'épargne actuelle ressort à 10 points, deux points au-dessus du score d'octobre et également 2 points au-dessus de la moyenne de long terme (1987-2014). Pour mémoire, un solde positif indique que les avis favorables sur la question sont plus nombreux que les avis négatifs.

En ce qui concerne la capacité d'épargne future, le résultat reste dans le rouge. Toutefois à -4, il se redresse légèrement par rapport à octobre (-5) et se révèle surtout bien meilleur que la moyenne de long terme de -10. Autrement dit, alors que les ménages sont traditionnellement pessimistes sur leur capacité d'épargne future, leur pessimisme est aujourd'hui moins marqué que par le passé.

Des taux trop faibles pour épargner ?

Reste que si leur potentiel d'épargne s'améliore, les Français sont assez partagés sur l'intérêt d'épargner. Certes, le solde de réponses est positif (+4). Mais on reste loin de la moyenne historique de +18.

Est-ce à dire que les ménages souhaitent plutôt mettre l'accent sur la consommation ? Pas vraiment puisqu'ils sont aussi réservés sur l'opportunité de faire des achats importants (-14).

En réalité, c'est surtout la faiblesse des taux qui semble en cause. L'enquête ne cible pas directement ce point. Mais les lourds retraits subis par le Livret A montrent bien qu'un taux faible peut faire fuir les épargnants. Dès lors, les ménages préfèrent garder de l'argent disponible sur leurs comptes courants, comme l'ont prouvé des données publiées récemment par la Banque de France.

 
0 commentaire - Les Français ont la capacité d'épargner mais n'en voient pas l'intérêt
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]