Les investisseurs se ruent sur l'or

Les investisseurs se ruent sur l'or©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 17 mai 2016 à 11h53

Près de 1.290 tonnes. Telle a été la demande en or au premier trimestre d'après le World Gold Council (WGC). A titre de comparaison, la demande a enflé de 16% en trois mois et de 21% en un an. Jamais un premier trimestre n'avait connu une telle demande.

Habituellement tirée par la Chine et l'Inde, les achats du secteur de la joaillerie ont pourtant été orientés à la baisse : de 4% en trois mois en Chine et de 51% en Inde suite à une grève. Mais, ce trou d'air a été largement compensé par les achats d'or d'investissement.

Ici, la demande s'est élevée à près de 618 tonnes, soit environ 23,5 milliards de dollars, et a triplé par rapport au quatrième trimestre 2015.

La demande des ETF a explosé

Pourquoi une telle envolée ? La raison est à chercher du côté des ETF, également appelés trackers. Alors qu'ils étaient vendeurs d'or en 2014 et 2015, ils en ont acheté 364 tonnes au premier trimestre 2016, pour une valeur totale de 13,8 milliards de dollars. A titre de comparaison, la dernière demande positive avait été constatée au premier trimestre 2015 et avait à peine dépassé les 25 tonnes.

Ces fonds indiciels répliquant la performance de la référence choisie (or, indices actions, matières premières...), leurs gérants se doivent de procéder à des achats/ventes en fonction de la collecte. Cette ruée des ETF vers l'or ne fait donc que traduire la forte demande récente des investisseurs finaux pour les produits adossés au métal jaune.

Un contexte favorable

Pour le WGC, ce phénomène peut aisément s'expliquer par « les taux d'intérêt négatifs, la volatilité des marchés et les inquiétudes sur la croissance économique mondiale ». Le rapport précise qu'en un an les détentions des ETF adossés physiquement à l'or ont progressé de 118 tonnes outre-Atlantique (1.187 tonnes) et de 78 tonnes en Europe (690 tonnes).

Certes, les volumes du premier trimestre resteront exceptionnels. Mais le WGC estime que la demande devrait continuer à profiter du contexte économique incertain. De quoi soutenir des prix qui ont déjà enflé de 17% au cours du premier trimestre.

 
4 commentaires - Les investisseurs se ruent sur l'or
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]