Les livrets bancaires sont de moins en moins compétitifs

Les livrets bancaires sont de moins en moins compétitifs©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 18 juillet 2016 à 15h13

Les épargnants se plaignent régulièrement du taux du Livret A (qui pourrait en théorie passer de 0,75% à 0,50% en août prochain). Mais l'herbe n'est pas vraiment plus verte ailleurs. Le Livret A apparaît même en grande forme par rapport aux livrets ordinaires proposés par les banques.

Chaque mois, L'Argent & Vous analyse 11 produits parmi les plus importants du marché. Or, depuis juin, le taux moyen de ces livrets a encore baissé. En un mois, il est passé de 0,80% à 0,73%, plusieurs établissements ayant décidé de raboter une nouvelle fois les rendements offerts.

Le poids de la fiscalité

Le taux moyen est donc passé en dessous de celui du Livret A. Et ceci, sans tenir compte de la fiscalité qui affecte ces produits d'épargne (impôt sur le revenu et prélèvements sociaux). Rien qu'en enlevant les prélèvements sociaux (à 15,5%), le taux moyen du marché chute à 0,62%, soit 0,13 point de moins que le Livret A.

Depuis juillet 2014 (date de notre première analyse), les livrets bancaires n'ont jamais été aussi peu compétitifs. En août 2014, les livrets bancaires laissaient par exemple espérer une rémunération nette de prélèvement supérieure de 0,26 point à celle du Livret A.

En ajoutant l'impôt, la comparaison est encore plus défavorable aux produits bancaires. Pour faire mieux qu'avec un Livret A, un épargnant imposé dans la tranche d'IR à 14% doit obtenir 1,05% brut, ce que ne proposent que 2 de nos 11 livrets. Pour un contribuable imposé à 30%, l'exigence de rendement monte même à 1,34%. Un seuil que seul 1 livret dépasse (Zesto de RCI Banque).

Les promotions ne changent pas la donne

Bien entendu, il ne s'agit là que des taux de base. Certains établissements proposent aussi des promotions pour doper le rendement. Mais là encore, la situation est moins favorable que par le passé. Pour un placement à 12 mois (promotions incluses), 3 livrets seulement laissent espérer plus qu'avec un Livret A une fois la fiscalité déduite (dans la tranche à 14% ou à 30%).

Reste à savoir quelle serait la situation en cas de baisse du taux du Livret A à 0,5%. Il apparaît que les données ne changeraient qu'à la marge. Pour un épargnant imposé à 30%, 4 livrets seulement permettrait de gagner plus qu'avec un Livret A une fois la fiscalité retirée.

 
0 commentaire - Les livrets bancaires sont de moins en moins compétitifs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]