Livrets bancaires : les rendements font le grand écart

Livrets bancaires : les rendements font le grand écart©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 03 mai 2016 à 09h17

Avec des taux toujours au plancher, les livrets bancaires ordinaires ne sont pas dans une bonne passe. Notre analyse mensuelle de 11 produits du marché montre même que 5 banques ont à nouveau abaissé le taux de base de leur livret. Actuellement, un livret ordinaire rapporte en moyenne 0,81% brut, contre 0,90% il y a un mois.

Il n'empêche que ces produits peuvent toujours être utiles, par exemple pour un placement ponctuel. Si vous êtes dans ce cette situation, mieux vaut en tout cas vous montrer sélectif, car la fourchette d'offres affiche une amplitude spectaculaire.

Un rapport de rendements de 1 à 7,5

Si l'on ne regarde que le taux de base (appliqué une fois passée la période promotion), les rendements s'échelonnent de 0,2% (Barclays) à 1,5% (Renault Zesto). En d'autres termes, la meilleure proposition actuelle permet d'avoir 7,5 fois plus d'intérêts que l'offre la plus basse.

Il faut aussi savoir que ces livrets sont fiscalisés. Rien qu'en retirant les prélèvements sociaux à 15,5%, la fourchette de rendements tombe entre 0,17% et 1,27%. Avant même de retirer l'impôt, il apparaît donc que l'offre la plus basse promet un rendement inférieur de 0,58 point à celui du Livret A quand la meilleure propose une prime de 0,52 point.

2% au mieux sur 12 mois

Bien entendu, le principal atout de ces livrets réside dans les taux promotionnels. Certains de ces produits attirent le public avec un « taux boosté » (jusqu'à 3% actuellement). Ceci étant, les offres se font rares (5 ce mois-ci) et les périodes de promotion sont courtes (généralement 2 à 3 mois).

Si l'on cherche à savoir ce que peut espérer un épargnant plaçant son capital pendant 12 mois, on remarque que l'amplitude de taux est là aussi impressionnante. Dans le meilleur des cas, l'épargnant obtiendra 2% (Cetelem). Mais s'il choisit le moins disant, il n'aura que 0,5% (Fortunéo).

Prélèvements déduits, l'écart avec le Livret A va ici de -0,33 à +0,94 point. Il est d'ailleurs intéressant de noter que les offres promotionnelles sont loin d'assurer le rendement dans la durée. Le Livret de Renault occupe la deuxième place et compense l'absence de promotion par un taux de base plutôt élevé à l'heure actuelle (1,5% brut). A l'inverse, ING a beau mettre en avant un taux promotionnel de 3%, son livret pâtit d'une période de promotion courte (2 mois) et d'un taux de base faible (0,4%). Sur 12 mois, il ne laisse pas espérer plus de 0,83% brut. Après prélèvements, cela correspond à 0,7%... soit moins qu'avec un Livret A.

 
0 commentaire - Livrets bancaires : les rendements font le grand écart
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]