Livrets bancaires : un intérêt actuellement très limité

Livrets bancaires : un intérêt actuellement très limité©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 24 juillet 2017 à 14h11

De 0,1% à 1%. Telle est la fourchette des taux de base des 11 livrets que nous analysons chaque mois. Certes, quelques produits proposent encore des taux boostés. Mais les promotions sont de plus en plus courtes (2-3 mois) et laissent souvent place à des taux de base anecdotiques.

Ainsi, pour un placement sur 12 mois, un épargnant va généralement pouvoir obtenir entre 0,1% et 1% de rendement. Seul le livret Distingo de PSA se démarque. Avec 3,2% sur 2 mois puis 1%, il permet d'entrevoir un gain de 1,37% sur un an.

Dans l'ensemble, les livrets ordinaires restent malgré tout peu compétitifs aujourd'hui. Au point qu'on peut même s'interroger sur la pertinence d'y avoir recours.

Une fiscalité dissuasive

Outre leurs taux réduits, ils subissent le poids d'une fiscalité handicapante. A partir d'un taux brut de 1%, un épargnant non imposé ne recevra que 0,845% du fait des prélèvements sociaux à 15,5%. Le Livret A fait presque aussi bien avec 0,75% net.

Dès la tranche à 14%, le Livret devient même plus performant que n'importe quel livret bancaire puisque le taux net atteint dans le meilleur des cas 0,71%.

Quelle utilité ?

Les épargnants souhaitant mettre un peu d'argent de côté ont donc tout intérêt à privilégier le Livret A, même si son taux restera calé à 0,75% en août.

Dans ces conditions, quels arguments les livrets bancaires peuvent-ils avancer ? Aujourd'hui, une seule situation peut véritablement justifier de se tourner vers les livrets ordinaires : le placement à court terme d'une somme qui dépasse le plafond du Livret A (22.950 euros) et/ou du LDDS (12.000 euros).

Imaginons une personne ayant vendu un bien immobilier et disposant temporairement de 100.000 euros. Elle ne souhaite pas bloquer cet argent car elle envisage un autre achat dans un proche avenir.

En trouvant un livret à 1% brut, elle pourra espérer un rendement de 0,71% sur un an si elle est imposée à 14% (soit un gain de 710 euros). Cela ne compensera pas forcément l'inflation (0,8% attendu en 2017) mais évitera à ce capital de dormir sur un compte non rémunéré.

Notons en revanche que si la personne en question peut se permettre de bloquer ses fonds plus longtemps, elle aura peut-être intérêt à regarder vers des supports plus rémunérateurs comme l'assurance-vie.

 
3 commentaires - Livrets bancaires : un intérêt actuellement très limité
  • avatar
    MicM -

    Si vous n'avez pas encore compris
    Gel de la rémunération (si on peut encore l'appeler comme ça) suppression des caisses dans la plupart des guichets, suppression des conseillers et des guichets.....ils veulent tout en électronique ....avec tous les risques pour vous, sachez qu'en 2015 il y a eu près de 800 000 fraudes à la carte bleue....
    Il veulent attirer vos avoirs dans les valeurs mobilières parce que c'est cela qui leur rapporte.....pour vous c'est la spoliation assurée
    Pour ceux qui ont économisé toute leur vie, il y a risque de ne ponction de votre capital si vous avez hérité par exemple de vos parents et que vous avec 100 000 euros et peu de revenus, ils auront le droit encas de faillite de ponctionner votre compte.
    Quand vous essaierez de les avoir au fil ils vous traineront de service en service à 0.34 € de la minute........voilà ce qui vous attend avec les banques en ligne, et ils traineront des pieds quand vous voudrez retirer vos avoirs et je parle pas des frais qui iront de pair.....je suis un ancien de ce métier dont j'ai honte de ce qu'il est maintenant car je connais leur mentalité qui est à l'inverse des publicités qu'ils vous mettent dans médias et en plus ils vivent avec le malheur des gens qu'ils enfoncent dans leur détresse avec les frais de compte
    Ces gens là dirigent le pays et les politiques et le pire est que votre président connaît ce secteur

  • avatar
    MicM -

    Il n'y a plus de rémunération de l'épargne pour les français et pour cause on les oblige et on les dirige sur une obligation d'avoir un compte de tout faire par l'électronique pour les coincer et mieux les contrôler pourquoi donc leur donner une rémunération ...disent les banques ....c'est diminuer notre marge
    la France dérape vraiment sur tous les terrains..........l
    Les autres placements ne sont que des traquenards pour leur prendre un maximum de frais de durée....et en fin de compte de les spolier
    Le réveil des français sera un jour très brutal il y a longtemps qu'on le dit
    Je pense que ceux qui me lisent pensent exactement la même chose

    avatar
    pigeonxxl38 -

    c'est exactement ça certains ne sont pas morts de leur belle mort dans leur lit : Stavisky l'escroc du siècle en France dans les années 30 dit le "beau Serge" il avait mis a exécution le système pyramidal de la chaine de Ponzi pourtant un jour il avait été retrouvé mystérieusement criblé , idem pour Maxwell dans les années 80 il avait fait la malle avec la caisse des fonds de pension des retraités anglais mais tout aussi mystérieusement il avait été retrouvé noyé , quand a Madoff pour préserver sa sécurité il a encore de la chance d'être a l'ombre pour encore pas mal d'années ! et oui dans la mafia il existe des contrats et ce ne sont pas des contrats d'assurance-vie mais pour ceux qui ne marchent pas droit ... des contrats de vie raccourcie !

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    exactement dans la lignée des criminelles actions Eurotunnel ou une multitude de porteurs certains ruinés par la mafia étatisée n'auront jamais vu le bout du tunnel ce qui se présente sous le nom de "caisse d'épargne" pour attirer les pigeons les mêmes attrapes couillons vrais pièges a cons que sont les actions : résultat des courses + de 4000 euros probablement 4500 bien carrés dans l'ognon !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]