Pièces et lingots d'or : les Français restent de petits acheteurs

Pièces et lingots d'or : les Français restent de petits acheteurs©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 11 février 2016 à 14h01

En matière d'épargne et de placement, chaque pays a ses particularités. Et force est de constater que l'or d'investissement n'est pas une spécialité française. Selon le bilan annuel du World Gold Council (WGC), la demande de pièces et lingots dans l'Hexagone n'a été que de 1,6 tonne en 2015. Au cours moyen de l'année dernière, cela représente un investissement cumulé de 52 millions d'euros environ.

Bien sûr, on peut remarquer que cette demande a progressé de 60% par rapport à 2014 (1 tonne), alors même qu'à l'échelle mondiale, la tendance a été à la stabilité. Mais les chiffres du WGC rappellent surtout que la France est traditionnellement un petit marché pour l'or d'investissement. En 2015, les investisseurs français n'ont représenté que 0,7% de la demande européenne (219,3 tonnes).

La France apparaît donc en queue de peloton, loin de l'Allemagne (113,8 tonnes), de la Suisse (50,4 tonnes) ou même du Royaume-Uni (9,4 tonnes).

A l'échelle du globe, notre pays se révèle encore plus anecdotique puisque les achats français représentent à peine plus du millième de la demande mondiale (tirée notamment par l'Inde et la Chine).

Les Français sont en revanche un peu plus en vue pour la demande d'or en joaillerie. Avec 13,5 tonnes demandées, ils ont capté 18% des volumes européens. Rappelons toutefois que l'Europe pèse peu sur ce segment : à peine 3% de la demande globale.

 
1 commentaire - Pièces et lingots d'or : les Français restent de petits acheteurs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]