APL : le discours ambigu du gouvernement

APL : le discours ambigu du gouvernement©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 04 novembre 2015 à 11h39

Quelle est la ligne du gouvernement sur la question des APL ? Difficile d'en faire un résumé tant le flottement semble entourer ce dossier.

Hier, la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a assuré qu'il n'y aurait « pas de remise en cause de leur universalité » concernant les étudiants. En clair, le gouvernement ne soutiendra pas certains amendements proposés par des députés de la majorité.

Les étudiants épargnés

L'un d'eux, présenté en commission des Affaires économiques par François Pupponi, recommande notamment de prendre en compte dans les calculs la capacité de contribution des parents. Ainsi, un nouveau barème serait établi intégrant comme critères les revenus de la famille et l'éloignement de l'étudiant.

Initialement, cette proposition n'avait visiblement pas ému l'exécutif. Mais face à la grogne d'associations étudiantes, il a annoncé son opposition à la mesure.

Des modifications tout de même à prévoir

Reste que ce discours volontaire ne signifie pas que le gouvernement fait marche arrière sur l'ensemble du projet de réforme. Bref, il y a bel et bien une réforme dans les tuyaux, inscrite dans le projet initial du gouvernement, qui prévoit de modifier certaines règles des APL dans le but d'économiser 225 millions d'euros.

Le texte introduit par exemple un principe de dégressivité de l'aide au-delà d'un certain niveau de loyer. Il est aussi envisagé de tenir compte du patrimoine de l'allocataire pour le calcul de ses aides, dans des conditions qui restent encore à déterminer mais qui risquent là encore de faire débat, au vu des aménagements suggérés par les députés.

 
1 commentaire - APL : le discours ambigu du gouvernement
  • avatar
    cupidonchristian -

    c'est un scandale de plus à rajouter,chaque jour amène son lot de profit des uns et des autres,pour ne citer ici que l'affaire en adéquation avec le discours ambigu du gouvernement,moi je leur dis "BALAYE DEVANT VOTRE PORTE,un rappel il y a quelques semaines mr BRAILLARD THIERRY,secrétaire d'état des sports été mise à l'index pour être logé dans des appartements de L'AP-HP,un 88métres carrés à deux pas du parc du luxembourg,loyer normal 1800 euros,ce monsieur paie environ 786 euros,et côté de ça on veut punir les étudiants,c'est scandaleux,dégueulasse

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]