La baisse des loyers se concentre sur les petits logements

La baisse des loyers se concentre sur les petits logements©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 25 novembre 2015 à 15h10

L'observatoire des loyers Clameur, basé sur les références de loyers de marché mesurés lors d'une relocation ou d'une location nouvelle, continue à observer une belle reprise d'activité du marché locatif privé. Traditionnellement élevée à l'automne, la mobilité des locataires s'est même accrue en 2015 et s'est redressée bien plus fortement que durant les dernières années. Cette forte activité continue de s'accompagner d'un recul des loyers de marché, une situation jugée inhabituelle et qui n'avait plus été observée par Clameur depuis 1998.

La baisse des loyers est bien plus rapide pour les petits logements

Ainsi à fin novembre, les loyers mesurés lors d'une relocation ou d'une location nouvelle sont en baisse de 1,1% par rapport à la période janvier-novembre 2014. Il faut rappeler que Clameur observe environ 20% de l'ensemble du marché (un bail sur 5) et recouvre plus de 96% du marché locatif privé métropolitain. Attention si vous comptez investir dans un petit appartement locatif car cette baisse des loyers est bien plus rapide pour ce type de logements. Les loyers des studios et 1 pièce (22,2% du marché) reculent deux fois plus vite que l'ensemble du marché, avec -2,4% en glissement annuel selon Clameur.

Le dynamisme de Bordeaux

En se limitant aux 20 premières villes par le nombre des habitants, les loyers baissent dans 70% d'entre elles pendant qu'ils progressent très lentement dans les autres villes. S'agissant des villes de plus de 10 000 habitants, les loyers de marché reculent dans la moitié de ces localités.

Quelques villes échappent à cette situation, c'est notamment le cas de Bordeaux où le dynamisme de l'immobilier pousse les loyers en hausse de 1,5% à 12,8 euros le mètre carré. A fin novembre 2015, les autres villes où les loyers augmentent plus rapidement que l'inflation sont Brest (+3%), Tours (+1,6%), Dijon (+0,2%) ou Toulouse (+0,1%).

Marseille à la traîne

A l'inverse, à Marseille où les prix de la pierre sont orientés à la baisse depuis plusieurs années, les loyers chutent de 4,1% à 12 euros le mètre carré. Les loyers à Rouen, Perpignan et même Lyon sont mesurés en baisse de 3% environ. Strasbourg, Montpellier, Lille, Toulon ou Caen sont plus proches de -2%.

Les locataires passent à l'achat

L'association Clameur observe par ailleurs que nombre de locataires du secteur privé ont choisi cette année de réaliser leurs projets d'accession à la propriété, tant dans le neuf que dans l'ancien, grâce aux conditions de crédit particulièrement favorables et au renforcement des dispositifs d'aide publique. L'arrivée d'un Prêt à Taux Zéro plus avantageux en 2016 devrait donc amplifier cette tendance.

 
0 commentaire - La baisse des loyers se concentre sur les petits logements
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]