Le pouvoir d'achat immobilier reste très variable en fonction des villes

Le pouvoir d'achat immobilier reste très variable en fonction des villes©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 22 février 2016 à 14h20

Le courtier en emprunts immobiliers vousfinancer.com confirme que les taux de crédit sont désormais revenus à leur plus bas niveau historique grâce à un mouvement général de baisse au mois de février. Certains établissements ont même réduit leurs barèmes de 0,3% ce mois-ci. Le taux d'intérêt moyen sur 20 ans est ainsi estimé à 2,2% mais il est possible d'obtenir des taux encore plus intéressants en fonction des villes. Avec des revenus «dans la moyenne de sa région» et 10% d'apport, vousfinancer.com cite des taux de 1,8% à Marseille, 1,85% à Nîmes ou 1,95% à Rennes.

Taux de refinancement au plancher

«Les banques sont actuellement en forte conquête de clientèle, dans un contexte de redémarrage de la demande et de l'activité. Le point extrêmement positif est que les baisses constatées depuis début 2016 concernent toutes les durées et tous les profils, montrant l'appétence des banques pour une clientèle plus large, primo-accédante ou non», explique Sandrine Allonier, Directrice des partenariats bancaires de vousfinancer.com. La faiblesse des taux de refinancement des banques reste bien sûr à l'origine de ce contexte idéal pour les emprunteurs avec des OAT 10 ans à 0,58% actuellement contre 1% début 2016.

Pouvoir d'achat immobilier

Vousfinancer.com en a profité pour dresser un panorama du pouvoir d'achat immobilier dans les grandes villes françaises en fonction des revenus moyens des ménages. Comme toujours, ce pouvoir d'achat dépend en premier lieu du prix au mètre carré, très variable dans l'hexagone avec un rapport de 1 à 6 entre Paris (autour de 8 000 € le m²) et Saint-Etienne (1 300 € le m²). Une différence qui ne se retrouve pas proportionnellement dans les salaires même si heureusement, les revenus moyens sont bien plus élevés à Paris qu'en province. Dans ce contexte, Paris reste la ville qui coûte le plus cher pour se loger devant Nice, Lyon et Bordeaux.

Des taux plus bas dans le Sud-Ouest

Des villes comme Nantes ou Rennes tirent tout de même leur épingle du jeu en offrant à la fois des revenus moyens élevés (supérieurs à 2 000 € mensuels) et des prix de l'immobilier encore abordables (moins de 3 000 €), observe le courtier. Des écarts de taux d'emprunts allant jusqu'à 0,4% entres les villes viennent également influencer la carte du pouvoir d'achat. Le Sud-Ouest est une fois encore la région où emprunter est le plus intéressant, remarque d'ailleurs le concurrent Meilleurtaux. A Toulouse et Bordeaux, Meilleurtaux a ainsi pu obtenir 1,75% sur 20 ans ou 1,5% sur 15 ans pour ses meilleurs dossiers.

 
0 commentaire - Le pouvoir d'achat immobilier reste très variable en fonction des villes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]