Les charges de copropriété à Paris ne reculent que pour les immeubles avec chauffage collectif

Les charges de copropriété à Paris ne reculent que pour les immeubles avec chauffage collectif©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 16 juin 2016 à 16h06

Le dernier observatoire des charges courantes de copropriété à Paris publié par la FNAIM du Grand Paris montre une baisse des charges de 2,5% en 2015 après une diminution de 7,4% en 2014. Ces chiffres sont issus de de l'analyse des charges de plus de 3 000 immeubles gérés par des syndics adhérents de la FNAIM, et  représentant un panel de 14% du parc parisien.

Facture de chauffage

Cet allègement du budget des habitants en résidences collectives reste toutefois étroitement lié à la facture de chauffage et donc à des éléments externes comme la météo, très clémente en région parisienne depuis deux ans, et aux cours des combustibles qui ont fortement reculé l'an dernier sur fond de chute du baril de pétrole. Le prix du gaz a par exemple reculé de plus de 20% en 2015. L'an dernier, seules les charges de copropriété des immeubles dotés d'un chauffage collectif ont d'ailleurs reculé (-5,5%) tandis que celles des immeubles chauffés individuellement ont augmenté de 2,2%.

Sachant qu'il n'y a qu'environ 30% des immeubles dotés de chauffage collectif à Paris, on peut dire que 70% des copropriétaires parisiens ont finalement connu une hausse de leurs charges l'an dernier. L'avenir risque d'ailleurs d'être moins favorable avec la remontée déjà bien amorcée du baril (de 27 $ en février 2016 à près de 50 $ aujourd'hui) et une météo de moins en moins prévisible.

Hausse de la rémunération des syndics

Parmi les autres postes de charges, le coût des ascenseurs a reculé par rapport à 2014, probablement en liaison avec la renégociation des contrats d'entretien initiée par les syndics, de même que le coût des assurances (sinistralité en baisse). Mais là aussi, les récentes inondations laissent présager une hausse des primes d'assurance en 2017...

Les augmentations viennent des salaires et charges pour l'entretien de l'immeuble (+8%), premier poste de dépenses représentant 31% des charges de copropriété. Les impôts et taxes ont également subi une forte inflation, sans oublier les honoraires des syndics qui ont gonflé de 11% l'an dernier et de 18% en deux ans. Une hausse que les syndics attribuent aux nouvelles obligations de la loi Alur (nouveau contrat de syndic, extranet obligatoire...). Cette hausse devrait d'ailleurs se poursuivre avec les nouvelles obligations des syndics, comme la mise en place d'un fonds de travaux de 5% minimum. Quoi qu'il en soit, les honoraires de syndics ne représentent pour l'instant pas plus de 10% des charges totales.

2 022 euros par an en moyenne

Au total, la moyenne de ces charges courantes est estimée à  2.022 € par lot et par an, soit 168,5 € par mois. Ce montant s'applique à une surface moyenne de 56 m² par lot, soit 36 € par m² et par an. Pour les immeubles sans chauffage collectifs, l'addition annuelle est légèrement inférieure à 31 € par m². Attention toutefois, on parle ici des charges courantes de copropriété et pas des travaux sur lesquels les syndics prélèvent d'ailleurs généralement un pourcentage de la facture.

 
0 commentaire - Les charges de copropriété à Paris ne reculent que pour les immeubles avec chauffage collectif
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]