Le gouvernement assure qu'il n'aura pas augmenté les impôts de 2012 à 2017

Le gouvernement assure qu'il n'aura pas augmenté les impôts de 2012 à 2017©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 21 septembre 2016 à 10h52

58 milliards d'euros en 2011, 65 milliards en 2012 et 72 milliards d'euros attendus en 2016. Les recettes de l'impôt sur le revenu suivent une pente ascendante depuis plusieurs années. Mais pour le gouvernement, il s'agit surtout d'une évolution spontanée, voire de l'impact de mesures antérieures. De fait, l'exécutif a indiqué hier que les mesures fiscales votées depuis 2012 n'auront in fine conduit à aucun alourdissement de l'impôt.

Certes, les hausses cumulées ont bien été réelles en 2013 (5 milliards d'euros) puis en 2014 (plus de 6 milliards d'euros). Mais, d'après le gouvernement, les allègements accordées depuis 2015 aux ménages les plus modestes vont ramener le bilan global pratiquement à 0 en 2017.

5 milliards d'euros en plus pour les plus aisés

L'analyse de Bercy mérite toutefois quelques commentaires. Le bilan laisse tout d'abord de côté la réforme de la prime pour l'emploi. Par ailleurs, ce solde global annoncé à l'équilibre masque de très forts écarts selon les ménages.

Le gouvernement n'aborde pas la question, mais il est évident que l'abaissement du plafond du quotient familial de 2.336 euros à 1.510 euros aura lourdement pénalisé les familles.

L'exécutif insiste en revanche sur la ventilation de l'impôt selon les tranches de revenus. D'après lui, seuls les 20% de foyers les plus aisés auront été pénalisés par les mesures fiscales adoptées depuis 2012 (à hauteur de 5 milliards d'euros). Pour les autres, la facture aura baissé de 4,3 milliards d'euros (dont 2,5 milliards d'euros pour ceux situés autour de la médiane).

Un bilan moins positif sur le niveau de vie

Reste que là encore, les chiffres méritent d'être regardés de plus près. Ils ne concernent en effet que l'impôt sur le revenu. Si l'on se penche en revanche sur le niveau de vie (revenu disponible en fonction de la composition du foyer), le bilan est un peu moins positif. Il faut dire qu'ici, l'analyse tient compte d'autres facteurs, comme l'évolution des revenus, l'alourdissement des cotisations (retraite par exemple) ou encore de la modulation des allocations familiales.

Certes, Bercy souligne que les 10% de foyers les plus modestes auront vu leur niveau de vie progresser de 4,7% de 2012 à 2017. Mais, au-dessus, la progression aura été plus modeste (entre +0,2% et +0,8% pour le reste des 50% de ménages les plus modestes).

Quant aux 50% de foyers les plus aisés, ils n'auront pas vu leur niveau de vie augmenter. Dans la plupart des cas, il aura même chuté (de 0,4% à 1,7% pour les 4 plus hauts déciles).

 
723 commentaires - Le gouvernement assure qu'il n'aura pas augmenté les impôts de 2012 à 2017
  • avatar
    alaindu42 -

    pas d'impot ? mais des taxes bonjour

  • avatar
    B6Ronin -

    perso je ne suis pas à plaindre mais je ne me considère pas non plus comme aisé.
    Et mon niveau de vie a bien baissé avec un manque à gagner directement dû aux impôts de plus de 3 % sur l'année sans compter tous les impôts indirects et divers qui nous sont piqués à droite et à gauche

  • avatar
    maurice55 -

    7 milliards d' AUGMENTATION d'IMPOTS SOUS LE REGNE HOLANDAIS !

  • avatar
    Robinson -

    Le mensonge érigé en système de gouvernement .

  • avatar
    pillawear -

    Falsifications pour la baisse des impots (voir les impots locaux,taxes d'babit en augmentation)la croissance sera toujours nulle,pour avoir de la croissanse il faut diminuer les impots (particuliers+entreprises)et augmenter les salaires+retraites les payants les autres recoivent des aides voir migrants ,leurs venues dans certains departements sont discredites )Le minitre du "budget" pas de revalorisation des salaires+retraites alors que toute la consommation augmente depuis 6 ans(denrées perissables,assurancestout tout,alors que les'payants' sont les travailleurs et retraites.EN MAI vous allez ramasser une "purge".L'europe pour les riches et l'ALLEMAGNE nous commande(bureaucrates de BRUXELLES ne connaissent pas le terrain) Les FRANCAIS en ont assez des "magouilles et mensonges.VIVE la FRANCE.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]