Voitures de collection : l'accalmie se confirme

Voitures de collection : l'accalmie se confirme©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 13 juin 2017 à 10h00

Le marché des véhicules de collection reprend son souffle. Après l'envolée des prix sur la période 2008-2015 (+19% par an en moyenne), 2016 avait déjà été synonyme de ralentissement (+9%). Désormais, les prix s'inscrivent en légère baisse. Depuis le début de l'année l'indice Hagi des voitures anciennes recule de 3,8%.

Très en vue ces deux dernières années, les vieilles Porsche subissent le plus lourd revers (-7%) alors que les anciennes Mercedes-Benz tirent encore leur épingle du jeu (+7%). Il faut dire que la flambée passée a été moins vive du côté de la marque à l'étoile.

Certains observateurs estiment en tout cas que le marché avait besoin de retrouver un peu de sérénité. Cette pause doit d'ailleurs inciter à la prudence. Car même si l'arrivée d'investisseurs de pays émergents est à l'évidence un facteur de soutien, le marché a aussi été porté par la faiblesse des rendements des placements financiers depuis la crise. Ainsi, dans un mouvement inverse, les véhicules anciens pourraient bien faire les frais d'une remontée graduelle des taux.

Une segmentation plus marquée

Notons également que l'indice Hagi suit les prix des modèles les plus prestigieux de chaque marque. Or depuis l'an passé, un fossé se creuse entre les véhicules d'exception (qui conservent une certaine dynamique) et les véhicules plus courants (pour lesquels le marché est plus tendu). Dès lors, ce tassement des indices pourrait bien préfigurer un recul de la demande plus marqué pour les voitures ou les marques de second rang.

Certes, on est encore loin de constater l'éclatement d'une bulle. Mais le marché des véhicules anciens est peut-être en passe de revenir dans le giron des collectionneurs et un peu moins dans celui des investisseurs... notamment dans les segments intermédiaires.

 
1 commentaire - Voitures de collection : l'accalmie se confirme
  • avatar
    coincoins -

    Il serait temps que les temps changent...
    Les voitures de collection aux collectionneurs qui les font rouler et qui les réparent, et rien d'autre !
    On ne voit que des investisseurs acheter des voitures sportives anciennes et autres pour se faire du fric.
    Leurs jouets prennent trop la poussière dans leur garage transformé en show-room . Leurs investissements seraient tellement mieux sur circuit ou sur routes ouvertes (en respectant les limitations de vitesse).
    J'ai une Trabant à vendre qui ne fonctionne pas, en plus elle est rouillée dans son jus.
    Un investisseur bobo peut il surenchérir pour me l'acheter ? (car je vends du rêve...).

    avatar
    certzain -

    Pour la trabant , comme disait une pub , 'pas assez chère, mon fils'.
    Pour le reste ok mais certain comme moi font rouler leurs vieille 911 targa de 1969 qu'il fasse beau ou qu'il pleuve, en juin ou en janvier ,pour moi tous est dans le plaisir de la conduire et d’avaler les kilomètres !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]