1er mai : cafouillage sur la vente du muguet

1er mai : cafouillage sur la vente du muguet©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 01 mai 2020 à 14h12

Les 14.000 fleuristes de France ont cru obtenir le droit de vendre du muguet... avant un démenti du gouvernement.

Une fausse joie de quelques heures pour les 14.000 fleuristes français... Dans l'après-midi de jeudi, leur fédération avait annoncé avoir obtenu l'autorisation d'en vendre en ce 1er mai, mais sous certaines conditions. Une autorisation obtenue in extremis... et très vite démentie par le gouvernement.

La fédération "a obtenu de la part du gouvernement l'autorisation de vente du muguet par les fleuristes devant leurs boutiques", alors que les commerces non alimentaires doivent rester fermés jusqu'au 11 mai pour lutter contre la pandémie de Covid-19, pouvait-on lire dans un communiqué. Même si "cette information nous parvient tardivement", elle a le mérite "par principe de récompenser les efforts de tous et de permettre aux fleuristes de travailler en toute sérénité", se félicitait la fédération.

Douche froide

C'est donc le gouvernement qui a démenti cette information, en fin de journée jeudi. Les ventes de muguet chez les fleuristes ne sont possibles que "sur livraison et en retrait de commande", a-t-il indiqué, soulignant effectivement que les règles "qui ont conduit à l'interdiction d'activité de la plupart des commerces" ne "sont pas levées, y compris pour le 1er mai".

La fête du travail constitue la quatrième journée de l'année en termes de ventes pour les fleuristes derrière la fête des mères, Noël et la Saint-Valentin, représente chaque année 7 millions d'euros de chiffre d'affaires pour les fleuristes...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.