4,7 miliards d'euros pour le rail dans le plan de relance

4,7 miliards d'euros pour le rail dans le plan de relance©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 04 septembre 2020 à 10h45

Le secteur a perdu 4 milliards d'euros avec la crise sanitaire. La relance du transport ferroviaire est l'un des axes choisis par le gouvernement pour accélérer la transition écologique en France.

Le plan de relance de l'économie présenté jeudi par le Premier ministre Jean Castex va permettre de débloquer une enveloppe de 4,7 milliards d'euros pour le rail - alors que le secteur a perdu 4 milliards d'euros avec la crise sanitaire. Invité de RTL vendredi matin, le président de la SNCF, Jean-Pierre Farando a expliqué que sa priorité, "c'est le réseau, s'il n'y a pas de réseau de qualité, il n'y a pas de train de qualité".

Il a présenté des excuses après le retard de plus de dix heures d'un train entre Hendaye et Paris dimanche. "Je voudrais m'excuser auprès des Français qui ont été pénalisés. Ce n'est pas acceptable, et je ne l'accepte d'ailleurs pas", a-t-il déclaré, promettant une enquête approfondie.

"Il faut rénover le service"

Deux nouveaux trains de nuit seront relancés en France en 2022, l'un reliant Paris à Nice, l'autre la capitale au coeur des Pyrénées, en direction de Pau, Lourdes, Tarbes et Hendaye, a déclaré vendredi

"L'objectif c'est décembre 2021", a déclaré Jean-Pierre Farandou au micro de RTL. "Il nous faut une bonne année pour fabriquer ce train", a-t-il expliqué. "On n'a que des vieilles voitures qui roulent encore mais on sent bien qu'il faut rénover le service. On est en pourparlers avancés avec par exemple les chemins de fer autrichiens qui eux ont du matériel intéressant."

"Il y a un engouement chez les jeunes. On voit que le rapport au temps chez les jeunes a changé. Ils ont moins envie de prendre l'avion", a observé Jean-Pierre Farandou.

Relance du transport ferroviaire

La relance du transport ferroviaire est l'un des axes choisis par le gouvernement pour accélérer la transition écologique en France, dans le cadre de son plan de relance de 100 milliards d'euros présenté jeudi.

Deux trains de nuit circulent déjà dans l'Hexagone, entre Paris et Briançon et Paris et Rodez. Dans un entretien au Parisien, le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a déclaré jeudi que l'Etat dépenserait 100 millions d'euros pour renouveler le matériel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.