44 m2 à Rouen ou 10 m2 à Paris : quelle surface acquérir avec un smic ?

44 m2 à Rouen ou 10 m2 à Paris : quelle surface acquérir avec un smic ?
immobilier poignée porte

Boursier.com, publié le mercredi 03 janvier 2018 à 15h42

Quelque 10,6 millions de Français vivent avec le smic, soit 1498,50 euros bruts par mois depuis le 1er janvier. Peuvent-ils s'offrir un appartement avec de tels revenus ? Leur situation s'est en tout cas nettement améliorée ces dernières années, selon une étude réalisée par Vousfinancer.

Ses auteurs ont calculé le pouvoir d'achat immobilier avec le salaire minimum dans 12 villes de France et son évolution par rapport à 2010. "Grâce à la baisse des taux de crédit, la capacité d'emprunt de ceux qui sont rémunérés au salaire minimum a augmenté de plus de 40%, bien davantage que le Smic, mais dans certaines villes, cette hausse a été gommée par l'envolée des prix", expliquent-ils.

Le réseau de courtiers en crédits immobiliers a donc calculé quelle surface il est possible d'acquérir pour une mensualité égale à 33% du Smic, soit 387,30 euros, "permettant le remboursement d'un crédit sur 25 ans à 1,80% avec 10% d'apport pour financer les divers frais". La ville la plus accessible est Clermont-Ferrand, avec la possibilité de s'acheter un bien de 56 m2.

+ 11m2 à Marseille

Viennent ensuite Rouen (44 m2) et Grenoble (53 m2). Marseille se trouve au pied du podium (40 m2), devant Rennes (39 m2), Strasbourg (37 m2), Toulouse (36 m2), Rennes (35 m2) et Lille (31 m2). Impossible cependant de s'offrir plus de 30 mètres carré à Bordeaux et Lyon (26 m2 dans les deux cas), tandis que Paris conserve son statut de ville quasi-inaccessible, puisque qu'un smic ne permettra pas de s'acheter plus de 10 m2.

"En termes de pouvoir d'achat immobilier, alors que le Smic n'a augmenté que de 12% depuis 2010, la surface qu'il est possible d'acheter avec le salaire minimum et un crédit sur 25 ans a augmenté de 42% à Marseille (+ 11m2), 18% à Lille (+ 5 m2) mais n'a pas évoluée à Paris et a même baissé de 4 m2 à Bordeaux", observe Jérôme Robin, le directeur général de Vousfinancer. Les taux ont été divisés par deux en 8 ans, ce qui a permis d'accroître la capacité d'emprunt de 40 %, dans les villes les plus chères, mais pas au point de les rendre accessibles quand les prix flambent.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU