59% des Français opposés à la limite de 80km/h sur les routes

59% des Français opposés à la limite de 80km/h sur les routes
radar route

Boursier.com, publié le mardi 09 janvier 2018 à 10h17

C'est ce mardi, lors d'un Conseil interministériel de sécurité routière (CISR), que le gouvernement doit officialiser son plan pour faire reculer le nombre de morts sur les routes, alors que les statistiques des accidents ne cessent de monter depuis un plus bas en 2013. Entre 15 et 20 mesures sont prévues, et la plus médiatique concerne la réduction de la vitesse maximale autorisée de 10 km/h, pour la ramener de 90 à 80 km/h, sur les routes secondaires à double sens.

Les Français sont majoritairement défavorables à ce changement, d'après une enquête d'opinion réalisée pour le site Atlantico et RMC par Harris Interactive : 59% s'y disent opposés et 41% seulement y sont favorables. Sans surprise, les automobilistes sont beaucoup plus remontés contre cette idée, (63%) alors que les Français ne possédant pas de véhicule s'y montrent favorables (67%).

Davantage de PV

Interrogés sur les objectifs du gouvernement 83% des sondés estiment qu'il s'agit de faire monter le montant total des contraventions. Ils sont néanmoins près de six sur dix (59%) à estimer que le but est de réduire le nombre de morts sur les routes. Plus de quatre sondés sur dix (44%) pensent d'ailleurs que cette limitation de vitesse pourra être efficace.

Autre enseignement de cette étude : 72% des Français pensent que cette limitation ne sera plutôt pas respectée par leurs concitoyens, mais 73% indiquent qu'eux-mêmes suivront cette nouvelle règle. 

Quel coût ?

Le nombre de tués sur les routes hexagonales a augmenté en 2017 pour la 4ème année d'affilée. Selon les chiffres officiels, 3.500 personnes sont mortes dans des accidents routiers entre décembre 2016 et novembre 2017, soit 59 de plus qu'entre décembre 2015 et novembre 2016, représentant une hausse de 1,7% selon un bilan provisoire. Or, 63% des accidents mortels se produisent sur les routes à double sens, sans séparateur physique, où la vitesse est actuellement limitée à 90 km/h...

Si le passage à 80 km/h était décidé lors du CISR, des milliers de panneaux de signalisation de vitesse devraient être remplacés sur le réseau routier français. Une dépense qui pourrait être financée par les recettes tirées des contraventions délivrées par les radars, selon certaines sources...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU