5G : le calendrier des enchères va être décalé

5G : le calendrier des enchères va être décalé

Boursier.com, publié le jeudi 02 avril 2020 à 19h15

Une nouvelle date sera fixée en fonction de l'évolution de la situation explique l'Arcep, le régulateur du secteur.

La tenue des enchères pour l'attribution des fréquences mobiles 5G aux opérateurs télécoms français est décalée en raison de la crise sanitaire provoquée par l'épidémie de coronavirus. Une nouvelle date sera fixée en fonction de l'évolution de la situation explique l'Arcep, le régulateur du secteur...

Bouygues Telecom (Bouygues), Orange, Free (Iliad) et SFR (Altice) ont toutefois d'ores et déjà obtenu, chacun, un bloc de 50 mégahertz dans le cadre de la première partie du processus d'attribution prévoyant un ensemble d'engagements pour les opérateurs.

"Les quatre candidats ont souscrit aux engagements prévus par le cahier des charges et pourront obtenir chacun, au terme de la présente procédure et pour un montant de 350 millions d'euros, un bloc de 50 MHz", explique l'Arcep.

Le solde en 11 blocs de 10 MHZ

La 5G est déjà disponible dans plusieurs pays européens, dont l'Espagne, la Grande-Bretagne, l'Irlande, l'Allemagne et l'Italie, faisant de la France l'un des derniers grands pays du continent à adopter cette nouvelle technologie.

Télécharger 10 fois plus rapidement

Selon la Fédération française des télécommunications, la 5G permettra de télécharger des données 10 fois plus rapidement que la 4G et sera également beaucoup plus fiable. L'attribution des fréquences doit permettre à l'Etat d'engranger au minimum 2,17 milliards d'euros, le prix plancher fixé pour les enchères.

La deuxième partie du processus, dans le cadre d'enchères, doit permettre d'attribuer le solde des fréquences disponibles, soit 11 blocs de 10 mégahertz.
Télécharger dix fois plus rapidement

Vos réactions doivent respecter nos CGU.