7,1 millions de voyageurs pour les "autocars Macron" en 2017

7,1 millions de voyageurs pour les "autocars Macron" en 2017©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 mars 2018 à 12h52

Un total de 7,1 millions de voyageurs ont emprunté les lignes d'autocar libéralisées en France l'an passé, soit près de 15% de plus qu'en 2016, selon des données publiées lundi par l'Arafer, l'Autorité de régulation des transports ferroviaires et routiers.

Sur le seul quatrième trimestre, la fréquentation des "autocars Macron" a progressé de 21%, à 1,9 million. Globalement, plus de 14 millions de passagers ont été recensés depuis l'ouverture du marché, à l'été 2015.

245 villes desservies

Le réseau couvert par les autocars au quatrième trimestre 2017 compte 245 villes, réparties sur 82 départements, soit 25 dessertes de moins qu'au trimestre précédent. Cette baisse de 9% du nombre de villes desservies, également observée au quatrième trimestre 2016, est liée à l'adaptation de l'offre à la saisonnalité de la demande. "En effet, 60% des 38 dessertes arrêtées au quatrième trimestre 2017 sont des villes côtières et près de la moitié des nouvelles dessertes étaient déjà desservies l'hiver dernier", détaille l'Arafer.

258 emplois créés en 2017

L'Arafer estime que le secteur a créé l'an passé 258 emplois et comptait 2.343 équivalents temps plein à fin décembre, dont 86% de conducteurs.

Trois opérateurs - la filiale de la SNCF Ouibus, l'allemand Flixbus et Eurolines (filiale de Transdev, groupe Caisse des dépôts) - se partagent l'essentiel (96% des départs) du marché et six autres exploitent des liaisons régionales ciblées. Le chiffre d'affaires du secteur a progressé de 26% l'an passé pour atteindre 105,4 millions d'euros.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - 7,1 millions de voyageurs pour les "autocars Macron" en 2017
  • avatar
    perignacien -

    La premiere question qu'il faut se poser: est ce que ces services sont véritablement rentabiliser, est ce que le prix du billet demandé couvre vraiment l'ensemble des coût,,achat+amortissement du matériel, salaires des chauffeurs, carburants, péages et là il y a de quoi en douter. Il suffit de voir les services des cars départementaux, ces services ne sont pas viables dans la durée sans subventions. Alors où se trouve vraiment l'économie quand d'un coté on finance ce genre de desserte et que de l'autre coté on laisse se dégrader l'outil ferroviaire, le réseau, sauf que comme à l'habitude les pertes ne sont pas pour tout le monde et cela sert uniquement de vase de communication pour le privé.

    avatar
    Tueur -

    ces services ne sont pas subventionnés, ne sont pas financés par de l'argent public ...... le succès de ces services tient uniquement à l'absence de fiabilité de la Sncf qui ,elle , reçoit des subventions astronomiques grâce à nos impôts!

    avatar
    perignacien -

    Apparemment TUEUR vous ne connaissez rien, cela n'a rien à voir avec la fiabilité de la SNCF, d'ailleurs vous regarderez qui emprunte ces cars,déjà il ne faut pas avoir de contraintes horaires, ni etre trop exigeant sur le confort, pas plus que sur la régularité, ces cars correspondent à une tranche de clientéle bien précise, qui n'a pas de contraintes horaires ou d'obligation précise, ça part quand ça peut et ça arrive quand ça peut, mais le sujet n'est pas là, aux prix pratiqués aucun transporteur sérieux ne prendra en charge ce type de prestation, alors soit il y a un financement caché soit il y a une mutualisation des coûts et les pertes sont prises en charge sur un autre poste.

  • avatar
    chanac -

    Qu en dit l ECOLO HULOT????