750 millions d'euros pour les urgences

750 millions d'euros pour les urgences©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 09 septembre 2019 à 18h12

L'enveloppe, débloquée pour la période allant de 2019 à 2022, doit permettre de désengorger les services, après six mois de grève.

Le gouvernement va débloquer 750 millions d'euros de 2019 à 2022 pour désengorger les services des urgences, en grève depuis plus de six mois pour dénoncer des conditions de travail difficiles. L'annonce a été faite lundi par la ministère de la Santé et des Solidarité.

Agnès Buzyn a rencontré les représentants des personnels et des dirigeants hospitaliers, les syndicats de médecins libéraux et le collectif Inter-Urgences, à l'origine du mouvement qui réclame plus de postes et plus de lits face à des services saturés.

249 sites en grève

Débuté le 18 mars à l'hôpital parisien Saint-Antoine après un nouvel acte de violence envers les soignants, le mouvement du personnel des urgences s'est étendu à d'autres sites en région parisienne et dans d'autres grandes villes. Selon le collectif Inter-Urgences, 249 sites seraient actuellement en grève - mais seulement 195 selon le ministère.

Selon le 'Journal du dimanche' et 'Les Echos', le gouvernement devrait annoncer la suppression du système du paiement à l'acte, un coup d'arrêt à l'intérim et décider de réouvertures de lits "sous condition et région par région". Reste à savoir si ces annonces suffiront à éteindre la fronde des urgentistes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.