800 postes vont être supprimés chez Pôle emploi

800 postes vont être supprimés chez Pôle emploi©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 24 septembre 2018 à 19h50

Pôle emploi va devoir se serrer la ceinture, alors que les réformes de l'assurance chômage prévoient dans le même temps un suivi accru des demandeurs d'emploi. D'après le projet de loi de finances pour 2019 présenté lundi, le ministère du travail prévoit la suppression de 1.618 postes, selon le projet de loi de finance (PLF) 2019 présenté lundi, dont 800 postes à Pôle Emploi et 550 postes à l'Agence nationale pour la formation (Afpa).

Le ministère indique que l'idée de faire varier les effectifs de Pôle Emploi en fonction de la conjoncture est toujours "sur la table". Une mission de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) doit rendre un rapport sur le sujet dans les premières semaines du mois d'octobre, selon l'agence de presse Reuters.

50.000 salariés

Les crédits alloués au ministère du Travail seront de 12,23 milliards d'euros en 2019, soit une baisse de 2,1 milliards d'euros à périmètre constant. Pôle Emploi compte environ 50.000 salariés.

Les principales baisses des crédits alloués au ministère du Travail s'expliquent par ailleurs par la suppression de l'aide temporaire à l'embauche pour les PME qui avait été introduite en 2016 (-1 milliard d'euros) ainsi que par la baisse du nombre de contrats aidés financés en 2019 (-850 millions d'euros).

Essoufflement des PEC

Ces contrats, rebaptisés Parcours emplois compétences (PEC), ont perdu de leur popularité depuis qu'ils sont assortis pour l'employeur d'obligations de suivi et de formation des salariés.

Seuls 80.000 PEC ont été signés entre le 1er janvier et la fin du mois d'août, soit moins de la moitié du nombre qui avait été budgété sur l'année (200.000). Selon le ministère, 150.000 PEC au total seront conclus d'ici la fin de l'année, dont 30.000 qui seront financés par l'Education nationale.

L'exécutif a critiqué l'utilisation faite par le précédent gouvernement des contrats aidés, estimant que ces contrats avaient surtout servi d'instrument pour améliorer les chiffres de l'emploi. Il prévoit le financement de 130.000 PEC en 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.