80km/h sur les routes : le gouvernement ne compte pas flancher

80km/h sur les routes : le gouvernement ne compte pas flancher
radar flash bondi de 14,3% 100.000 flashés le 21 juillet

Boursier.com, publié le mercredi 07 mars 2018 à 15h46

Le gouvernement ne déviera pas de sa décision sur la limitation à 80 km/h, contre 90 km/h, sur les routes secondaires à double sens à partir de cet été... "Le dispositif qui a été imaginé et présenté, c'est une mise en oeuvre à partir du 1er juillet 2018 pour une phase qui, jusqu'au 1er juillet 2020, nous permettra d'évaluer l'efficacité de ce dispositif" qui "doit permettre de sauver des vies", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, lors du compte rendu du conseil des ministres.

A quatre mois de sa mise en place, la mesure, qui n'était pas une promesse de campagne d'Emmanuel Macron, a du mal à passer et serait même, aux dires des sondages, l'un des facteurs de la baisse de popularité de l'exécutif depuis début 2018. Certains élus locaux et automobilistes ne cachent pas leur colère. Néanmoins, cette expérimentation aura lieu "sur l'ensemble des routes secondaires sans séparateur de voies", a ajouté Benjamin Griveaux, excluant tout aménagement "au cas par cas" demandé par des élus.

Contestation

La droite et l'extrême droite ne sont pas les seules à contester la mesure, largement commentée dans la presse régionale et lors des rencontres entre des élus et administrés. Dans une lettre ouverte au gouvernement publiée vendredi, les présidents de 28 départements demandent une application "au cas par cas", sur les axes les plus accidentogènes.?"Les habitants des territoires ruraux sont directement impactés par cette mesure, la voiture constituant souvent le seul moyen de transport de proximité", font valoir les élus.

Une "véritable angoisse", selon le député non-inscrit des Pyrénées-Atlantiques, Jean Lassalle. "Les gens parlent de harcèlement. Pour eux les accidents sont dus à un mauvais entretien des routes, alors qu'ils paient des impôts aux collectivités", a dit à Reuters l'ancien candidat à l'élection présidentielle. Dans un sondage Harris Interactive pour RMC et le site Atlantico publié en janvier, près de six Français (59%) sur dix se déclarent opposés au projet gouvernemental.

Pas de divergence ?

Interrogé sur une possible divergence entre le chef de l'Etat et le Premier ministre, Benjamin Griveaux a souligné qu'il n'y avait pas "l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette" entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe. Le gouvernement, qui estime que "350 à 400 vies" pourront être sauvées chaque année, a instauré une clause de rendez-vous au 1er juillet 2020, en vue d'un éventuel ajustement.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - 80km/h sur les routes : le gouvernement ne compte pas flancher
  • avatar
    ptitbidouilleur -

    En toute sincérité je doute fort que faire passer la limitation de vitesse à 80km/ changera quoi que ce soit si ce n'est que pour un temps l'état encaissera quelques milliers de pv en plus.
    Perso j'ai toujours pensé que cette limitation de vitesse n'est au fond qu'un impot déguisé alors ...

  • avatar
    bob50 -

    Les agriculteurs ont bien bloqué les routes !
    C'est juste une idée.........

  • avatar
    ANAR21 -

    Je n'ai aucune sympathie pour Macron et ses sbires, mais ce qu'il applique était dans les cartons de tous les candidats potentiels à gouverner ce pays en déclin.

  • avatar
    bandit0 -

    Le dictateur MACRON et ses sbires n'en ont rien à faire des millions de mécontents .
    Honte à ce gouvernement pourri, j'espère que les français vont réagir bientôt.
    Affaire à suivre MR MACRON preparez vous à .........?????????

  • avatar
    ralleur -

    Le gouvernement ne déviera pas de sa décision sur la limitation à 80 km/h, contre 90 km/h, sur les routes secondaires à double sens à partir de cet été...
    Même avec 90% de mécontents la république dictatoriale veut maintenir une ânerie ! + de pollution et plus d'accidents car, avec les voitures actuelles les chauffeurs vont, soi s'endormir soi se dégager des bouchons que cette limitation va occasionner . Ce B.. GRIS VEAU va connaitre l'abattoir .....