A Davos, la finance au beau fixe

A Davos, la finance au beau fixe

LesEchos, publié le mercredi 24 janvier 2018 à 14h38

Le monde de la finance est arrivé triomphant sous la neige de Davos. Les marchés battent des records, les baisses d'impôt de Donald Trump et le rapatriement des capitaux américains stockés à l'étranger sont en train de doper l'économie et les perspectives mondiales de croissance viennent d'être révisées en hausse par le Fonds monétaire international.

Que demander de plus ? « La fête est belle, la nourriture est bonne… », a lâché Steve Schwarzman, le fondateur de la banque d'investissement Blackstone, habitué des provocations. L'ancien dirigeant de Lehman Brothers voit un horizon limpide et estime que les risques de retournement des marchés sont « exagérés ».

Climat d'insouciance

Tous ne sont pas totalement de cet avis. Le cofondateur de Carlyle, David Rubenstein, plus…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
10 commentaires - A Davos, la finance au beau fixe
  • avatar
    loldc -

    A ça ira, ça ira....
    " La fête est belle, la nourriture est bonne..." au forum économique mondial de Davos , qui réunit tous les ans le gratin du capitalisme,
    flanqués de leurs serviteurs politiques, l'euphorie règne. Il y a de quoi, selon l'association Oxfam, 82% des richesses crées en 2017,
    ont bénéficié à 1 % des plus riches. Et durant les quatre jours du forum, les milliardaires du monde devraient voir grimper leur fortune
    d'encore 8 milliards de dollars...
    Davos, c'est un peu comme la cour de Versailles, où les aristocrates vivaient en parasites dans le luxe tout en drainant les richesses
    créées par les classes laborieuses. Ces aristocrates étaient convaincus que rien ne changerait. On connait la suite.

  • avatar
    jules95 -

    macron n est pas le mieux place pour diriger l europe !! si c est avec l argent des autres cela risque de ne pas durer ! les journaux l ont elu , mais avec la reserve 'attendons ce qu il va reussir '. il y a 9 pays en europe qui ont un budget en equilibre ou excedentaire .ils ne vont sans doute pas se laisser plumer !! avec l Allemagne excedent budgetaire 39 milliards excedent commercial 253 milliards et pour nous deficit 70 milliards et deficit commercial 61 milliards !! les bonnes paroles pour rever ne suffiront sans doute pas !!

  • avatar
    Kaktus007 -

    Et Hulot en pense quoi de ce beau fixe de la finance , lui doit savoir d'où ça vient cette confiance .

  • avatar
    soly-des-neiges -

    ''Les puissants de ce monde voient aussi d'un bon oeil les réformes de la fiscalité et du marché du travail menées au pas de charge en France'' peut-on lire sur un autre article.

    Quoi d'étonnant à cela, dès lors que Macron fut diplômé de l'ENA,, dont il sortit inspecteur des finances et qu'en 2008, il rejoignit la banque d'affaires Rothschild et Cie, dont il devint deux années plus tard associé-gérant ?
    N'est-on pas en droit de se demander à qui profite ce nouveau système ''la mondialisation'' – mis en place depuis de longues années déjà – par nos amis d'outre Atlantique, système qui ne s'exprime qu'en termes d'argent, l'Argent, ce nouveau Dieu qui gouverne le monde ? !

  • avatar
    Justmal -

    Ils crient aussi vive Macron !
    Notons aussi que Trump est pain béni pour eux et que le Pen l'avait applaudi

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]