A Paris, bars et restaurants vont pouvoir étendre leur terrasse sur l'espace public

A Paris, bars et restaurants vont pouvoir étendre leur terrasse sur l'espace public©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 02 juin 2020 à 01h32

Anne Hidalgo a dévoilé son plan d'aides aux restaurateurs et cafetiers parisiens, comprenant une extension des terrasses. Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris, a dénoncé de son côté un manque "d'anticipation" et "d'organisation".

Comme l'avait indiqué le Premier ministre Edouard Philippe, les cafés, bars et restaurants pourront rouvrir ce mardi 2 juin à Paris, mais uniquement en terrasse, car dans cette zone classée "orange" le virus "circule un peu plus fortement"... Dans un plan d'aides présenté ce week-end aux 20 maires d'arrondissements, dévoilé par 'Le Parisien', la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé la possibilité pour ces commerces d'étendre "gratuitement" leur terrasse sur une partie de l'espace public.

"On a adopté un plan d'aides des bars et des restaurants pendant au moins six mois, de mars à fin septembre", dont l'une des mesures phares est "l'occupation gratuite d'une partie de l'espace parisien", a-t-elle indiqué au quotidien...

Il peut d'agir des "trottoirs quand c'est possible ou des places de stationnement", a précisé la maire, à moins d'un mois du second tour des municipales. Cette extension des terrasses devra se faire "en respectant un certain nombre de règles, en s'engageant avec une charte pour respecter la tranquillité des riverains", a souligné la maire de Paris. Par exemple, "il ne faudra pas faire trop de bruit, le soir, à partir de 22 heures, ça se terminerait", a-t-elle précisé.

Une charte de bonne conduite

Les restaurateurs parisiens seront ainsi invités à signer cette charte de bonne conduite, qui comprend au total 10 points à respecter pour avoir la possibilité d'empiéter sur l'espace public. Parmi les autres règles, il est question notamment de respecter la circulation des piétons et les accès pompiers, d'utiliser du mobilier "léger et esthétique" et de nettoyer la rue dans un périmètre de 25 mètres aux alentours de l'établissement.

Pour permettre aux cafés et restaurants d'accueillir plus de clients, la mairie de Paris envisage également de "fermer de façon temporaire certaines voies entre 19 et 22 heures". Là encore, des règles seront à respecter comme le protocole sanitaire, les circulations piétonnes...

Parmi les quartiers concernés par ces fermetures temporaires, Anne Hidalgo a indiqué dans les colonnes du 'Parisien" en avoir "déjà recensé une vingtaine de lieux dans tout Paris", comme la place des Vosges, les alentours du Carreau du Temple, la place Sainte-Marthe, ou encore les abords du Canal de l'Ourcq.

Pas "d'organisation", ni "d'anticipation", selon Rachida Dati

Dans un entretien au quotidien, Delphine Bürkli, maire du 9e arrondissement, a regretté que l'extension des terrasses autorisée par la Ville de Paris ne soit pas mieux encadrée, dénonçant dans le même temps une forme de précipitation de la part de la mairie de Paris. "Mme Hidalgo fait dans l'improvisation alors qu'elle avait un mois pour anticiper et préparer les choses, ce n'est pas sérieux !", a-t-elle estimé.

Sur 'Europe 1' lundi, Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris, et maire du 7e arrondissement, a également dénoncé le manque "d'anticipation" et "d'organisation" de la mairie sur cette question. "J'aurais aimé qu'on puisse déconfiner pour tout le monde, et pas de manière inégalitaire. On va déconfiner les terrasses, mais il n'y a pas eu d'organisation, pas d'anticipation. Nous avons eu une réunion il y a 48 heures avec la maire de Paris et les maires d'arrondissements. Et on nous a dit : 'Finalement, débrouillez-vous !", a-t-elle expliqué...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.