A Paris, la déprime persistante des prix du blé

A Paris, la déprime persistante des prix du blé
A lire aussi

LesEchos, publié le lundi 20 novembre 2017 à 10h26

Sur Euronext, la céréale reine de l'Union européenne n'a plus la cote. A moins d'un revirement inattendu, 2017 devrait marquer la cinquième année (calendaire) consécutive de repli du cours du blé meunier coté en Europe. Les récoltes mondiales exceptionnelles se succèdent et pèsent quasiment sans discontinuer sur les prix. Certains acteurs n'ont en outre jamais autant produit, à commencer par la Russie, dont la domination sur le marché du blé est sans précédent depuis des décennies. Et les observateurs ne voient pas de réelle amélioration des cours dans un futur proche. Car, si la demande est bien là, les grands exportateurs de la planète se livrent une bataille sans merci pour écouler leurs céréales.

Actuellement, cette compétition n'est pas en faveur des Européens…

Lire la suite sur LesEchos

 
9 commentaires - A Paris, la déprime persistante des prix du blé
  • avatar
    ANTIPAC -

    Et toujours le même discours pour montrer ces pôvres agriculteurs céréaliers !!! De plus, cela démontrerait aussi que ces pôvres agriculteurs céréaliers sont des crétins puisqu'ils continuent de produire des céréales que personne ne veut dans le monde, surtout avec un prix de revient bien trop élevé. On oublie pourtant de nous dire que depuis pas mal de temps le blé meunier n'a pas la cote en France car les pôvres agriculteurs céréaliers produisent du BLE BIO DIESEL très rentable puisqu'il permet de toucher une prime énorme de l'Etat en plus de son prix de vente, dont personne ne veut parler !!! comme les calamités agricoles payées pratiquement tous les ans par l'Etat pour sécheresses ou inondations !!!! De plus, pourquoi ne pas publier dans la presse la PAC annuelle (plusieurs centaines de milliers d'euros /an) de ces pôvres agriculteurs céréaliers qui investissent massivement dans l'immobilier bâti et pratiquement tous les ans à DEAUVILLE, COURCHEVEL, SAINT TROPEZ, BIARRITZ ou AUX BAHAMAS !!!!!! Dans certaines régions, on appelle cela : LE BLE ET L'OSEILLE, mais aussi : LE BEURRE, L'ARGENT DU BEURRE, S...... LA BONNE !!!! ETC, ETC !!!!! car tous les Français ne sont pas tous dupes de ces mensonges honteux.

    avatar
    dabors -

    Toujours pas compris ANTIPAC, qu'est ce qu'il attend pour devenir un riche céréalier, il ose pas, il a pas la moëlle,? Pourtant plusieurs centaines de milliers d'euros par an, ça devrait le décider. Décidément, c'est pathologique, certainement un voisin céréalier qui fait du bruit à minuit l'été quand il mange son barbecue ...

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug .....


    référence à l'article :

    Olivier Rouquan : « Il y a un doute sur la capacité d'En marche à tenir sa promesse de régénération démocratique »
    Statut : refusé
    Il y a 13 minutes
    le 20 11 2017 à 10 30

    ca va bien au delà de ça, c'est tout l'édifice actuel qui est construit sur autre chose que la Démocratie.

    Quelques exemples pour illustrer le propos : Les Français n'ont pas voulu de LE MAIRE, Macrfon l'impose !
    Les Français n'ont pas voulu de JUPPE Macron tente de l'imposer,

    Les français sont appelés à critiquer l'élection du représentant des Républicains car il refuserait de se confronter devant des journalistes fonctionnaires de l'audiovisuel piblic à ses collègues...et non seulement le représentant de LREM est seul à se présenter mais de plus on nous explique aujourd'hui qu'il est normal qu'il reste ministre pour toucher un salaire puisque LREM ne veut le payer ;

    Et si ce n'est suffisant pour comprendre le sens que donne Macron au mot démocratie, il suffira d'interroger les démissionnaires de LREM, ils ont certainement des choses à dire, mais comme pour le reste l'audiovisuel en mal de subventions va bien se garder de faire " des compléments d'enquêtes"

    et on pourra bien entendu ajouter la censure qui sévit : un journaliste Suisse plcé en garde à vue car il indiquait que les Alpes semblaient être une passoire en terme d'immigration,

    Mais s'il faut d'autre exemple : il suffit de demander à orange de les apporter !

  • avatar
    touruben -

    Mignon natixis pretend le contraire qui croire

    avatar
    dabors -

    Et vous croyez ce genre de personnage ! Un peu de jugeote quand même ! Avec votre clavier, c'est pourtant facile de connaitre l'évolution des cours du prix du blé ...

  • avatar
    touruben -

    Mignon natixis pretend le contraire qui croire

  • avatar
    berru -

    Le prix du blé diminue, mais pas le prix du pain. Pourtant lorsque le prix du blé a subit une inflation, les boulangers se sont engouffrés dans la brèche en augmentant fortement le prix du pain avec cette excuse du prix du blé...
    Pourquoi cela ne se passe-pas dans l'autre sens ???

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]