A Wall Street, le Nasdaq baisse de nouveau à l'ouverture

A Wall Street, le Nasdaq baisse de nouveau à l'ouverture
Des passants marchent près du New York Stock Exchange (NYSE) et une statue de George Washington à Wall Street (New York), le 23 mars 2021

AFP, publié le mardi 11 mai 2021 à 16h06

La Bourse de New York reculait en début de séance mardi, lestée comme la veille par le repli des géants de la tech, qui tire le Nasdaq et l'ensemble du marché boursier vers le bas.

La Bourse de New York reculait en début de séance mardi, lestée comme la veille par le repli des géants de la tech, qui tire le Nasdaq et l'ensemble du marché boursier vers le bas.

Vers 13H55 GMT, le Nasdaq baissait de 0,98% à 13.270,69 points, mais limitait ses pertes après avoir abandonné près de 2% dans les premiers échanges.

Le Dow Jones Industrial Average perdait 0,93% à 34.418,07 points et l'indice élargi S&P 500 cédait également 0,93% à 4.149,46 points.

Les piliers technologiques américains, qui avaient déjà pris l'eau lundi, poursuivaient leur descente lors des premiers échanges.

"Des entreprises comme Apple, Microsoft et Tesla n'arrivent pas à gagner du terrain en dépit de leurs bons résultats", remarque JJ Kinahan de TD Ameritrade.

"Sur le long terme, ce n'est pas forcément une mauvaise chose, même en faisant un gros effort d'imagination", tempère l'expert. "Tous ces groupes ont beaucoup progressé l'an dernier et il est logique qu'à un moment donné la fièvre haussière ralentisse."

Le risque d'une surchauffe de l'économie américaine et d'une inflation hors de contrôle font partie des principales sources d'inquiétude du marché.

Les investisseurs auront l'occasion de faire un état des lieux avec la publication mercredi par le département du Travail de l'indice des prix à la consommation (CPI) pour avril puis, jeudi, de l'indice des prix à la production (PPI) pour le même mois. 

"Presque tout le monde à Wall Street est impatient de voir si les commentaires des entreprises sur l'inflation lors de la saison des résultats commencent à se refléter dans les chiffres" du gouvernement, résume M. Kinahan.

Parmi les valeurs du jour, la compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic chutait de 5,24% après des résultats trimestriels inférieurs aux attentes des analystes. L'entreprise a par ailleurs annoncé qu'elle n'avait pas fixé de date pour son prochain vol d'essai, initialement prévu courant mai.

La société de traitement de renseignements Palantir montait (+4,82%) après avoir dit s'attendre à une croissance annuelle de ses revenus de 30% ou plus jusqu'en 2025.

L Brands reculait de 2,82%. Le propriétaire de Victoria's Secret a annoncé mardi la séparation en deux entreprises indépendantes de ses activités, avec d'un côté la marque emblématique de lingerie, qu'il a finalement renoncé à vendre, et de l'autre la chaîne de magasins Bath & Body Works.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur les bons du Trésor américain progressait, s'établissant à 1,6217%, contre 1,6020% lundi soir.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.