A Wall Street, les géants de la tech prennent l'eau à l'ouverture

A Wall Street, les géants de la tech prennent l'eau à l'ouverture
Des drapeaux flottent devant le New York Stock Exchange à Wall Street, le 17 février 2021

AFP, publié le mardi 23 février 2021 à 16h16

Les grandes valeurs de la tech chutaient lourdement mardi à Wall Street dans un marché inquiet de la hausse du taux obligataire à 10 ans et suivant l'audition du patron de la banque centrale (Fed) face à des élus américains.

Vers 15H00 GMT, le Nasdaq, indice à forte valeur technologique de Wall Street, sombrait de 2,73% à 13.164,12 points. 

L'indice élargi S&P 500 baissait de 1,36% à 3.823,70 points et le Dow Jones Industrial Average, l'indice des valeurs vedettes, abandonnait 1,02% à 31.199,36 points.

Encore plus que la veille, où ils avaient déjà été en difficulté, plusieurs piliers technologiques américains cédaient du terrain, dont Apple (-3,41%), Amazon (-1,96%) et Alphabet (-2,35%).

Tesla poursuivait de son côté sa dégringolade en dévissant de 8,64%.

Ce mouvement de forte baisse était lié, selon plusieurs experts, à la hausse du taux sur les bons du Trésor américain à 10 ans, qui s'établissait à 1,3824% (+1,25%) et a pris près de 50% depuis le début de l'année.

Selon JJ Kinahan de TD Ameritrade, les valeurs de la tech "ont été ultra performantes l'an dernier au moment où tant d'investisseurs cherchaient de la sécurité auprès d'entreprises familières et adaptées à l'économie du confinement".

"Elles n'ont pas tendance à faire aussi bien avec une hausse des rendements obligataires", poursuit l'expert. "Pour beaucoup d'entre elles, les fortes capitalisations se basent sur des espoirs de croissance grâce à de solides résultats, mais des rendements élevés agissent comme un frein à la hausse des revenus."

Les investisseurs suivaient également l'audition en visioconférence du président de la Fed Jerome Powell face à la commission bancaire du Sénat américain. 

"Beaucoup d'observateurs trépignent d'impatience pour savoir ce que Powell va dire au sujet de la croissance au sortir de la pandémie et se demandent s'il est inquiet d'un risque de surchauffe", souligne M. Kinahan.

Le patron de la Fed s'exprimera également mercredi face à des élus de la Chambre des Représentants.

Parmi les valeurs du jour, Boeing reculait de 1,50%, continuant d'être pénalisé par l'incident spectaculaire d'un 777 survenu samedi aux Etats-Unis.

Mardi, le régulateur américain en charge de l'aviation a indiqué qu'il envisageait d'imposer des inspections plus strictes des moteurs Pratt & Withney, dont était équipé le modèle accidenté.

Malgré des résultats trimestriels meilleurs que prévu, la chaîne de grands magasins Macy's (-3,66%) et le spécialiste d'équipements pour la maison Home Depot (-5,79%) reculaient.

La chaîne de cinémas AMC montait de 4,58% au lendemain de l'annonce par le gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo que les salles de cinéma pourraient rouvrir le 5 mars, près d'un an après leur fermeture pour cause de pandémie.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.