Abus de biens sociaux: quatre ans de prison pour le fondateur du géant sud-coréen Lotte

Abus de biens sociaux: quatre ans de prison pour le fondateur du géant sud-coréen Lotte

Shin Kyuk-Ho, le fondateur du groupe Lotte, à Séoul, le 28 juillet 2015

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 22 décembre 2017 à 09h08

Le fondateur du groupe Lotte, cinquième plus gros conglomérat sud-coréen, Shin Kyuk-Ho, 95 ans, a été condamné vendredi à quatre ans de prison par un tribunal de Séoul pour abus de biens sociaux.

Le patriarche qui est aujourd'hui en fauteuil roulant avait créé Lotte à Tokyo en 1948 avant de le développer au fil des décennies en un géant de la vente au détail, de l'alimentation et de l'hôtellerie implanté notamment au Japon et en Corée du Sud et dont les actifs sont estimés à environ 77 milliards d'euros.

Mais il est visé par des enquêtes judiciaires depuis le début d'une guerre fratricide très médiatisée entre les deux fils de M. Shin pour le contrôle du groupe.

Le fondateur, trois de ses enfants et sa maîtresse étaient prévenus dans ce procès retentissant pour abus de biens sociaux et détournement de fonds qui a mis en lumière des pratiques douteuses dans la gestion très patriarcale de l'empire.

Shin Kyuk-Ho a été condamné pour le détournement de 128,6 milliards de wons (100 millions d'euros) de fonds de Lotte au bénéfice de ses proches et écopé d'une peine de quatre ans d'emprisonnement. 

Mais le tribunal du district central de Séoul a accepté pour raison de santé -M. Shin souffre de démence- qu'il demeure libre en attendant son procès en appel. La fille aînée de Shin Kyuk-Ho a écopé d'une peine de deux ans de prison. 

Son fils et successeur à la tête du "chaebol", Shin Dong-Bin, n'a écopé que d'une peine de prison avec sursis, comme la maîtresse du nonagénaire.

Un autre de ses fils, Dong-Joo, celui qui avait perdu la bataille pour sa succession, a été innocenté.

Shin Dong-Bin est également jugé dans une autre affaire, le scandale de corruption retentissant qui a coûté son poste à l'ancienne présidente Park Geun-Hye. Dans cette affaire, le parquet a requis quatre ans de prison contre le président du groupe Lotte. Une décision est attendue en janvier.

 
0 commentaire - Abus de biens sociaux: quatre ans de prison pour le fondateur du géant sud-coréen Lotte
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]