Accord en Allemagne sur un reconfinement partiel du 2 au 30 novembre

Accord en Allemagne sur un reconfinement partiel du 2 au 30 novembre©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 28 octobre 2020 à 18h58

Ce nouveau tour de vis passera notamment par la fermeture des bars et des restaurants. Seuls les commerces respectant les mesures de distanciation sociale seront autorisés à rester ouverts.

La France est loin d'être le seul grand pays à envisager de nouvelles mesures de restriction de la vie sociale et économique... L'Etat fédéral allemand et les Länder se sont mis d'accord mercredi sur l'instauration d'un reconfinement partiel du 2 au 30 novembre, selon les informations de l'agence de presse Reuters.

Ce nouveau tour de vis passera notamment par la fermeture des bars et des restaurants, a-t-on appris de sources proches des discussions. Seuls les commerces respectant les mesures de distanciation sociale seront autorisés à rester ouverts.

Sortir qu'avec les membres de la famille

Les nouvelles règles en préparation n'autoriseraient les Allemands à sortir de chez eux qu'avec des membres de leur propre foyer et d'un seul autre foyer, sous peine de sanctions. Dormir hors de chez soi ne serait possible qu'en cas de nécessité et pour des motifs "spécifiquement non-touristiques".

Selon le projet, avec l'augmentation exponentielle du nombre de cas de COVID-19 dans la quasi-totalité des Länder d'Allemagne, de nombreux services de santé locaux ne sont plus en mesure d'identifier et de suivre toutes les infections, ce qui impose de restreindre fortement les contacts interpersonnels, dans l'espoir que les restrictions à grande échelle ne seront plus nécessaires au moment de Noël.

Accélération

L'Allemagne, qui a affiché des niveaux d'infection inférieurs à ceux d'autres grands pays pendant la première phase de l'épidémie, est désormais confrontée à une accélération du nombre de nouveaux cas. Les chiffres publiés mercredi font ainsi état de 14.964 nouvelles infections en 24 heures, ce qui porte le bilan à 464.239, et de 85 décès supplémentaires.

Depuis le début de l'épidémie, le coronavirus a tué 10.098 personnes dans le pays le plus peuplé d'Europe avec un peu plus de 83 millions d'habitants.

"Nous sommes à un stade très difficile de la pandémie", a déclaré mercredi le ministre de l'Economie, Peter Altmaier, à la radio ARD. "Les chiffres d'infections explosent et cela menace la capacité du système de santé, donc des vies humaines, c'est pourquoi les responsables doivent agir."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.