AccorHotels: le chiffre d'affaires trimestriel s'envole grâce à Mövenpick et Mantra

Chargement en cours
Le PDG du groupe AccorHotels Sebastien Bazin, lors d'une assemblée générale à Bagnolet, près de Paris le 20 avril 2018
Le PDG du groupe AccorHotels Sebastien Bazin, lors d'une assemblée générale à Bagnolet, près de Paris le 20 avril 2018
1/2
© AFP, ERIC PIERMONT

AFP, publié le vendredi 19 octobre 2018 à 09h05

AccorHotels a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 22,3%, propulsé par les récentes acquisitions des chaînes d'hôtels Mantra en Australie, Mövenpick en Suisse et de la plateforme de réservation européenne Gekko.

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 1,03 milliard d'euros au premier trimestre contre 844 millions sur la même période de l'an passé.

A périmètre et changes constants, le chiffre d'affaires du premier trimestre affiche une progression moindre de 7,6%, selon un communiqué du leader européen de l'hôtellerie.

Le PDG du groupe, Sébastien Bazin, cité dans le communiqué, a souligné "de bonnes tendances opérationnelles dans la majorité de nos marchés" ainsi qu'une forte croissance trimestrielle "liée aux acquisitions réalisées depuis le début de l'année". 

L'intégration de Mantra, Mövenpick et Gekko représentent à elles seules 17% de la croissance en base comparable, soit 144 millions d'euros. 

Engagé dans une course aux acquisitions grâce aux milliards dégagés par la cession de ses actifs immobiliers (soit 57,8% d'AccorInvest), AccorHotels doit faire face à la concurrence des plateformes de location entre particuliers et celle des grandes centrales de réservation en ligne.

Lors d'une conférence téléphonique, Jean-Jacques Morin, directeur général adjoint d'AccorHotels, a évoqué jeudi le potentiel du groupe "d'effectuer marginalement des opérations supplémentaires" dans la lignée de la stratégie derrière l'acquisition de Mantra, c'est-à-dire dans une logique de renforcement de la position du groupe dans une région où le géant hôtelier est déjà bien présent.

Le RevPAR (revenu par chambre disponible) de son pôle HotelServices pour l'ensemble du groupe affiche une progression de 5,9%. En Europe, il augmente plus fortement à 7,1% de croissance.

La reprise au Brésil amorcée par le groupe se confirme avec un RevPAR en forte hausse de 10,1% et "un retour à un niveau normalisé" de Sao Paulo, dont le taux d'occupation s'élève désormais autour des 65%, même si Rio de Janeiro reste à la traîne, "miné par la suroffre et le contexte politico-économique", a indiqué Jean-Jacques Morin en conférence.

La deuxième plus grande ville du Brésil reste plombée par des surcapacités héritées des Jeux olympiques 2016 et par des tensions sociales qui continuent de peser sur la demande.

Le RevPAR pour le quatrième trimestre devrait se situer autour des 4 à 5%, en ligne avec le pourcentage estimé pour l'ensemble de l'année, a encore précisé le directeur général adjoint du groupe, tout en notant rester attentif à la fluctuation des cours des devises et l'impact du Brexit. 

AccorHotels gère plus de 4.600 hôtels, resorts et résidences dans 100 pays, ainsi que plus de 10.000 résidences privées de luxe dans le monde entier.

Son portefeuille comprend des enseignes de luxe telles que Raffles, Fairmont, Sofitel Legend, SO Sofitel, Sofitel, onefinestay, MGallery by Sofitel, Pullman et Swissôtel, des marques et boutiques hôtels milieu de gamme comme Novotel, Mercure, Mama Shelter et Adagio, des enseignes économiques telles que ibis, ibis Styles ou ibis budget, ou encore des enseignes régionales comme grand Mercure, The Sebel et hotelF1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.