Aérien : 35 milliards de dollars de billets non utilisés

Aérien : 35 milliards de dollars de billets non utilisés©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 01 avril 2020 à 10h38

Alors que la plupart des pays ont limité au strict minimum les vols internationaux, de nombreuses compagnies aériennes pourraient ne pas survivre au deuxième trimestre.

Symbole de l'effondrement du trafic aérien en France et partout dans le monde, l'aéroport d'Orly a fermé ses portes mardi soir en raison de la pandémie de coronavirus et des mesures de confinement et des interdictions de déplacements imposées à des milliards d'individus.

Alors que la plupart des pays ont limité au strict minimum les vols internationaux, de nombreuses compagnies aériennes pourraient ne pas survivre au deuxième trimestre à la crise de liquidités provoquée par la pandémie de coronavirus et aucune ne semble actuellement disposée à acheter le moindre avion d'ici la fin de l'année.

Perte nette massive

Les dernières estimations des dirigeants de l'Association internationale du transport aérien (Iata) indiquent que les compagnies aériennes vont, au total, consommer 61 milliards de dollars (55,6 milliards d'euros) de trésorerie et subir une perte nette de 39 milliards de dollars au deuxième trimestre.

"Ce sont des chiffres qui sont au-delà de tout ce que nous avons pu connaître dans notre secteur", a dit Alexandre de Juniac, directeur général de l'Iata, au cours d'une conférence de presse mardi.

Pas de remboursement

La trésorerie des compagnies aériennes est donc insuffisante pour rembourser le montant des billets non-utilisés au deuxième trimestre : une enveloppe colossale de 35 milliards de dollars, dont 10 milliards en Europe. "Nous proposons des avoirs à la place des remboursements", a expliqué le directeur de l'IATA, cité par le journal 'Les Echos', expliquant que "c'est une question de survie pour les compagnies" - même s'il comprend la frustration des clients privés de voyage.

.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.