Aérien: Emirates a plus que doublé son bénéfice net annuel

Aérien: Emirates a plus que doublé son bénéfice net annuel
Des avions d'Emirates à Dubai le 14 septembre 2017.

AFP, publié le mercredi 09 mai 2018 à 12h20

Emirates, une des plus grandes compagnies aériennes du monde, a annoncé mercredi avoir enregistré une augmentation de 124% de son bénéfice net annuel, grâce notamment à l'amélioration de son activité cargo.

La compagnie de Dubaï a indiqué dans un communiqué avoir dégagé un bénéfice net de 762 millions de dollars au cours de l'exercice fiscal 2017-18 achevé au 31 mars, contre 340 millions USD lors de l'exercice précédent.

"Nous avons bénéficié d'une reprise saine de l'industrie mondiale du fret aérien, ainsi que du renforcement relatif des principales devises par rapport au dollar américain", a déclaré cheikh Ahmed ben Saïd al-Maktoum, président et directeur général d'Emirates.

Selon lui, ces résultats positifs ont été obtenus en dépit de conditions commerciales difficiles liées à l'instabilité politique, à la volatilité des devises, à des dévaluations en Afrique et à la hausse des prix du pétrole.

L'annonce intervient quelques mois après la conclusion avec Airbus et Boeing de méga-contrats pour l'achat de dizaines d'avions.

Emirates, qui opère vers plus de 150 destinations, a signé deux accords importants au cours de l'exercice écoulé, un contrat de 15,1 milliards de dollars pour 40 Boeing 787-10 Dreamliners et un autre de 16 milliards de dollars pour 36 Airbus géants A380 avec une option pour 16 autres.

L'Europe a été la région ayant généré le plus de recettes avec 7,3 milliards de dollars, soit 12% de plus qu'en 2016-2017, alors que des compagnies aériennes européennes sont en difficulté, avec notamment un long conflit social à Air France.

Le nombre de passagers transportés par Emirates l'an dernier a atteint 58,5 millions, en hausse de 4,3% par rapport à 2016-2017, indique encore Emirates.

Le prix moyen du kérosène a fortement augmenté de 15% au cours de l'exercice, ce qui fait que le carburant représente désormais 28% des coûts d'exploitation, contre 25% en 2016-2017.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.