Aides à domicile : 160 millions d'euros débloqués pour "les oubliés de la prime Covid"

Aides à domicile : 160 millions d'euros débloqués pour "les oubliés de la prime Covid"©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 04 août 2020 à 15h24

L'Etat et les départements vont conjointement mobiliser une enveloppe de 160 millions d'euros afin que les professionnels de l'aide à domicile puissent bénéficier d'une "prime Covid"...

En visite à Toulon, dans le Var, auprès d'auxiliaires de vie à domicile, Emmanuel Macron a annoncé ce mardi que l'Etat allait débloquer 80 millions d'euros pour verser, avec une contribution égale des départements, une "prime exceptionnelle Covid" aux aides à domiciles, à l'image de celle versée aux soignants mobilisés dans la lutte contre la pandémie de coronavirus.

Rendant hommage à ces personnes "qui ont été oubliées de la prime Covid", le chef de l'Etat a estimé qu'il fallait "reconnaître pleinement leurs rôles durant cette période". Ainsi, ces "160 millions d'euros vont permettre, sur des bases qui seront instruites départementalement d'avoir ces 1.000 euros de prime qu'ont eus les autres", a-t-il précisé.

"Nous aurons la possibilité d'apporter la prime Covid" aux professionnels du soin à domicile, qui interviennent en soutien à 800.000 personnes âgées en perte d'autonomie et à 300.000 personnes en situation de handicap, avec un versement prévu "avant Noël", a également précisé le président de la République.

Prime réclamée par les fédérations de l'emploi à domicile

"Sens, reconnaissance, financement, attractivité de ces métiers" seront "au coeur" d'une prochaine loi sur l'autonomie", a par ailleurs assuré Emmanuel Macron. Mi-juin, les fédérations de l'emploi à domicile avaient dénoncé "l'injustice" subie par les professionnels du secteur, qui se considéraient exclus de la prime accordée aux personnels en première ligne face au coronavirus.

L'ADMR, Adédom, la Fédération du service aux particuliers, l'Union nationale de l'aide et des services à domicile, le Synerpa, la Fehap, la Fédésap et la Fnaafp-CSF réclamaient alors, à l'instar des personnels des Ehpad, le versement par l'Etat d'une prime de 1.000 euros en zone verte et 1.500 euros en zone rouge".

320.000 professionnels concernés

Mi-mai à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé Olivier Véran avait de son côté expliqué cette différence de traitement par le fait que les primes pour les aides à domicile relevaient "de la compétence départementale" et indiqué que l'Etat travaillait "en concertation avec l'ensemble des départements", dans "l'attente que puisse être déclenché un geste à destination des aides à domicile". C'est désormais chose faite...

Les métiers de l'aide à domicile mobilisent environ 320.000 professionnels, des femmes à 97%. Par ailleurs, cette visite à Toulon du chef de l'Etat a également vocation à rappeler "la nécessité de faire attention aux personnes isolées et de respecter les gestes barrières", alors qu'apparaissent dans certaines régions des signes de reprise de la pandémie de Covid-19...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.