Aides aux entreprises : "Il faut élargir la boîte à outils", selon la CPME

Aides aux entreprises : "Il faut élargir la boîte à outils", selon la CPME©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 06 janvier 2021 à 12h58

"Si on ne fait rien, les entreprises qui étaient viables ne vont pas pouvoir s'en sortir", prévient le président de la CPME François Asselin...

Alors que le gouvernement va progressivement alléger le dispositif d'aides aux entreprises mis en place au printemps dernier, le président de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) François Asselin a appelé Bercy à ne pas abandonner la politique de soutien aux entreprises.

"Il y a trois axes sur lesquels il faut toujours travailler : protéger les salariés vis-à-vis de l'activité partielle de longue durée ; protéger la personne morale/l'entreprises, vous avez toutes les aides et il va falloir se poser des questions : 'comment progressivement, on va débrancher tout ça ?' ; et vous avez la protection du chef d'entreprise, car certains vont mettre un genou à terre...", a-t-il expliqué ce mercredi sur 'BFM Business'.

Ainsi, selon le patron de la CPME, "il faut élargir la boîte à outils pour sortir de cette crise en préservant les entreprises qui avaient un modèle économique viable avant la pandémie, parce que si on ne fait rien, malheureusement, ces entreprises ne vont pas pouvoir s'en sortir".

Le prêt de consolidation plébiscité

Ainsi, la CPME plébiscite de nouveaux outils, tel que "le prêt de consolidation", qui consiste à regrouper l'ensemble des dettes, mais avec une garantie de l'Etat, explique François Asselin. "Il faudra un parapluie de l'Etat, parce que les banques sont de plus en plus hésitantes, et il y a un risque important par rapport à ces prêts de consolidation", a-t-il souligné.

"Certains vont déposer le bilan, car le robinet va fermer", a encore prévenu le président de l'organisation patronale, avant d'ajouter : "Donc, si on n'a pas de garantie de l'Etat sur ce prêt, beaucoup d'entreprises ne pourront pas s'en sortir".

Favorable à la vaccination en entreprise

Par ailleurs, François Asselin s'est dit favorable à la vaccination contre le Covid-19 en entreprise, comme l'envisage le gouvernement, et a appelé à organiser les campagnes de vaccination dans les entreprises avec les "professionnels libéraux de proximité". Mais cela reste "beaucoup plus compliqué d'organiser une vaccination dans les PME, et encore plus dans les TPE, que dans une grande entreprise", a-t-il toutefois reconnu.

Pour rappel, la ministre du Travail Elisabeth Borne avait estimé mardi que "les entreprises qui participent à la stratégie de vaccination contre la grippe auront, le moment venu, leur rôle à jouer...". "Quand on généralisera la vaccination, elles seront mises à contribution", avait-elle affirmé sur 'franceinfo'.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.