Air France suspend toutes ses liaisons avec l'Italie du 14 mars au 3 avril

Air France suspend toutes ses liaisons avec l'Italie du 14 mars au 3 avril©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 10 mars 2020 à 18h36

L'ensemble du secteur du transport aérien continue de s'enfoncer dans la crise liée à l'épidémie.

Air France va suspendre toutes ses liaisons avec l'Italie entre le 14 mars et le 3 avril, a annoncé mardi un porte-parole de la compagnie aérienne. D'ici là, une liaison quotidienne sera maintenue avec chacune de ses destinations italiennes, a-t-il précisé.

Les compagnies aériennes sont obligées de s'aligner avec la propagation de l'épidémie, et avec un bilan qui s'alourdit chaque jour. L'Italie est le pays le plus touché en Europe : elle a franchi mardi soir la barre des 10.000 cas de contamination et recense 631 morts contre 463 lundi, selon l'Agence de la protection civile. Avec 168 décès de plus en 24 heures, il s'agit de la plus forte hausse quotidienne du nombre de morts dans le pays en raison de cette épidémie. L'Italie compte désormais 10.149 cas confirmés de contamination contre 9.172 lundi, soit une hausse d'un peu plus de 10%.

Impact plus lourd

Air France-KLM a vu son trafic passagers baisser de 0,5% en février, et dit s'attendre à ce que l'impact de l'épidémie augmente au cours des prochains mois. Air France prévoit d'annuler 3.600 vols au total sur le seul mois de mars, dont 25% de ses capacités en Europe.

L'ensemble du secteur du transport aérien continue de s'enfoncer dans la crise liée à l'épidémie de coronavirus, qui conduit de nombreuses compagnies à revoir en baisse leurs capacités et leurs objectifs de résultats, et pour certaines à évoquer un risque de faillite pure et simple.

Tendu pour Norwegian Air

Parmi les situations les plus tendues figure celle de Norwegian Air : la compagnie à bas coûts norvégienne, dont la valeur boursière a fondu de 70% depuis le 1er janvier, s'apprête à mettre en chômage technique une part "importante" de ses effectifs et ne fait plus aucune prévision financière pour 2020.

Quant à Ryanair, elle devrait transporter cette année trois millions de passagers de moins que prévu initialement, soit 151 millions seulement, en raison de la suspension de la quasi-totalité de ses vols au départ ou à destination de l'Italie à partir du mois prochain.

La crise a déjà fait une victime, la britannique Flybe, qui a déposé le bilan la semaine dernière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.