Airbnb : de Paris à Amsterdam, 22 villes demandent plus de régulation à la Commission européenne

Airbnb : de Paris à Amsterdam, 22 villes demandent plus de régulation à la Commission européenne©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 17 septembre 2020 à 17h31

Paris et 21 autres métropoles exigent une meilleure régulation des plateformes de location saisonnière, qui "bénéficient encore d'un cadre législatif européen qui leur est favorable" et "totalement obsolète"...

Les grandes villes européennes contre-attaquent... Alors qu'elles doivent rencontrer ce jeudi à Paris la vice-présidente de la Commission européenne Margrethe Vestager, 22 métropoles, dont Paris, Berlin, Amsterdam ou encore Londres, sont montées au créneau pour exiger une régulation plus sévère des plateformes de location saisonnière telles qu'Airbnb.

"Les maires et élus locaux demandent un renforcement de la régulation des meublés touristiques afin de limiter leur impact néfaste sur le marché du logement et de rendre les quartiers à leurs habitants", expliquent ces villes du réseau Eurocities dans un communiqué.

Elles estiment que "les loueurs mis en cause aussi bien que les plateformes bénéficient encore d'un cadre législatif européen qui leur est favorable...et totalement obsolète, car établi bien avant le boom de l'économie numérique".

Anne Hidalgo plaide pour "une nouvelle approche réglementaire"

Les villes dénoncent également un impact sur les prix et sur l'offre de logements abordables pour les habitants "alarmant", particulièrement dans les centres villes. "Prix grimpant en flèche, exode des habitants du quartier, troubles du voisinage, risque sanitaire, disparition des commerces de proximité...", ont-elles listé.

"Nous ne sommes pas contre les plateformes, mais celles-ci doivent se plier aux réglementations locales et nationales. L'heure est venue pour l'Europe d'adopter une nouvelle approche réglementaire qui serve l'intérêt général : celui de l'accès au logement et de la qualité de vie", a de son côté affirmé la maire de Paris Anne Hidalgo, citée dans le communiqué.

Obliger les plateformes à partager leurs données

Alors que la Commission européenne doit dévoiler une nouvelle législation d'ici la fin de l'année (la "Digital Services Act"), les représentants des métropoles ont d'ores et déjà fait plusieurs propositions à la Commission européenne, dont celle d'"obliger les plateformes à partager leurs données, indispensables pour un contrôle efficace" et de les tenir "responsables pour les annonces qu'elles publient".

Dans un communiqué publié ce jeudi, Airbnb a assuré de son côté "travailler avec tous les acteurs partageant la conviction qu'il est nécessaire de trouver des solutions communes et d'établir des règles claires, cohérentes et proportionnées"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.