Airbnb et quatre de ses concurrents mis en demeure par la ville de Paris

Airbnb et quatre de ses concurrents mis en demeure par la ville de Paris©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 11 décembre 2017 à 14h39

La mairie de Paris a mis lundi en demeure cinq plateformes de location de meublés touristiques, dont Airbnb. Problème : il n'y avait pas le numéro d'enregistrement du propriétaire sur certaines de leurs annonces, alors que c'est obligatoire depuis le 1er décembre.

Toute personne mettant son bien en location sur une plateforme doit être enregistrée avec un numéro afin de vérifier que les propriétaires ne dépassent pas la durée de 120 jours fixée par la loi.

Or, depuis le 1er décembre, plus de 1.000 annonces ont été recensées sans ces numéros d'enregistrement sur Airbnb, et une centaine sur Homeaway, Paris Attitude, Sejourning et Windu, selon les chiffres obtenus par Reuters.

Désactiver les annonces

"Nous mettons en demeure cinq plateformes, dont Airbnb, pour qu'elles désactivent ces annonces", a expliqué Ian Brossat, l'adjoint au Logement à la mairie de Paris, ajoutant qu'il voulait que la loi soit respectée. "Ensuite, soit les plateformes retirent les annonces et tant mieux, soit elles persistent et nous irons devant les autorités compétentes, à savoir le tribunal de grande instance (TGI)", précise-t-il.

Les ministres de l'Economie et des Comptes publics, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, devaient rencontrer lundi soir le directeur général d'Airbnb France.

Mi-novembre, la plateforme Airbnb avait annoncé qu'elle allait instaurer une limite de 120 nuitées par an dans le centre de Paris, une mesure critiquée par les autorités parisiennes car elle devrait s'appliquer à l'intégralité des arrondissements parisiens.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Airbnb et quatre de ses concurrents mis en demeure par la ville de Paris
  • avatar
    delph03 -

    Par deux fois j ai loué ma maison dans l'Allier a des particulier et ceci pendant deux ans ,j'ai eu le plus grand mal a que l'on me paie mes loyers Il a fallut par deux fois que je fasse expulser mes locataire,J'ai testé air bnb et la plus de pb de payement certe je gagne un peu moins mais ho combien je suis tranquille
    Le ou les gouvernements s en prennent au personnes faisant du AirBnB mais qu'on fait ces gouvernement pour ma perte de loyers qui c est évaluée en 2 ans a plus de 7000 € Rien je reste assise sur ce du et en plus j ai du remettre ma maison deux fois en état .Je suis jeune retraitée je gagne 1000 € par mois Alors que les décideurs fassent quelque chose pour nous aider au lieu de nous surtaxer car on arrondi nos fins de mois bien difficiles