Airbnb impose de nouvelles restrictions en France pour les jeunes "fêtards"

Airbnb impose de nouvelles restrictions en France pour les jeunes "fêtards"©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 14 août 2020 à 12h27

A partir de ce vendredi, les locataires de moins de 25 ans qui comptent moins de trois commentaires positifs ne pourront pas louer un logement près de chez eux...

Airbnb durcit le ton contre les jeunes locataires un peu trop fêtards... Alors que des fêtes non autorisées dans logements loués sur la plateforme ont dégénéré Outre-Atlantique au début de l'année, la plateforme de locations touristiques entre particuliers va tester en France, à compter de ce vendredi, des mesures pour "limiter les fêtes non autorisées" et éviter les comportements inappropriés.

"Dès à présent, certaines réservations effectuées par des utilisateurs français âgés de moins de 25 ans près de leur domicile seront automatiquement bloquées par la plateforme", a précisé l'entreprise américaine dans un communiqué.

Déjà testée aux Etats-Unis et au Canada, la mesure, qui doit permettre de "de garantir la sécurité de l'ensemble des utilisateurs de la plateforme cet été", aurait déjà prouvé son efficacité avec "une baisse significative du nombre de soirées non autorisées organisées par ces catégories d'utilisateurs".

Moins de trois commentaires positifs

Concrètement, les utilisateurs français âgés de moins de 25 ans disposant de moins de trois commentaires positifs sur des séjours précédents ne peuvent plus réserver de "logement entier" près de chez eux. "Ils restent en revanche autorisés à réserver n'importe quel type d'hébergement en dehors de cette zone", détaille le communiqué.

Contrairement aux chambres chez l'habitant, le propriétaire n'est pas sur place lorsqu'il loue son "logement entier" sur Airbnb. Ainsi, tous les voyageurs de moins de 25 ans restent libres de réserver des chambres chez l'habitant ou des chambres d'hôtel sur Airbnb, sans restriction liée à leur lieu de résidence.

0,003% des séjours ont mal tourné

Le site a également indiqué qu'il "se réserve la possibilité de faire évoluer le dispositif sur différents paramètres", en cas de dérives liées à l'âge et au nombre de commentaires positifs. Airbnb souligne par ailleurs qu'une large majorité des voyageurs de la plateforme adoptent "un comportement responsable. En effet, seuls 0,003% des séjours ont donné lieu à des demandes de réparations importantes auprès de la plateforme.

Si Airbnb n'a pas souhaité communiquer de chiffre pour la France, des excès répétés et des soirées façon "Projet X" avaient déjà été rapportés. En juin dernier, 'Le Parisien' a révélé que deux lofts, situés à Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis, étaient régulièrement loués via différentes plateformes, dont Airbnb, par des fêtards et occasionnellement des prostituées...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.