Airbus et Dassault annoncent un accord sur l'avion de combat du futur franco-allemand

Airbus et Dassault annoncent un accord sur l'avion de combat du futur franco-allemand
Le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier lors d'une conférence de presse à Bruxelles le 13 février 2018

AFP, publié le mercredi 25 avril 2018 à 13h09

Airbus et Dassault Aviation ont annoncé mercredi être parvenus à un accord de principe autour du développement du futur avion de combat franco-allemand, dont le principe avait été annoncé en juillet 2017 par Paris et Berlin.

Airbus et Dassault ont "regroupé leurs forces pour le développement et la production du Système de combat aérien du futur européen (Scaf)" à l'horizon 2040, ont annoncé les deux groupes à l'occasion du salon aéronautique de Berlin (ILA).

"C'est un accord de principe. Le premier message est de dire +oui, nous sommes prêts+" pour le développement du Scaf, a déclaré le PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier, lors d'une conférence de presse commune avec le patron d'Airbus Defense and Space, Dirk Hoke, dans la capitale allemande.

"Nous sommes prêts et nous disons à nos ministères de la Défense, à nos responsables politiques : nous sommes prêts, à présent allez-y", a-t-il ajouté.

"C'est un moment historique pour l'industrie" aéronautique, a complété M. Hoke. "C'est un grand pas en avant pour développer les compétences en Europe et assurer la souveraineté européenne", a-t-il ajouté.

Paris et Berlin devraient annoncer "une première étape significative" en vue du lancement de ce programme lors du salon, avait indiqué la ministre française Florence Parly, début avril.

Les deux capitales se sont entendues l'été dernier pour "développer un système de combat aérien européen" destiné à remplacer à l'horizon 2040 leurs flottes actuelles d'avions de combat, le Rafale pour la France et l'Eurofighter Typhoon pour l'Allemagne.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.