Allemagne: le FMI réclame des investissements publics "plus énergiques"

Allemagne: le FMI réclame des investissements publics "plus énergiques"
La chancelière allemande, Angela Merkel, le 7 mai 2018 à Berlin

AFP, publié le lundi 14 mai 2018 à 17h04

Le Fonds monétaire international a exhorté lundi Berlin à stimuler de manière "plus énergique" la dépense publique dans un pays économiquement très performant mais qui reste sourd aux critiques récurrentes concernant son sous-investissement.

"Plus de volonté politique est nécessaire pour améliorer de manière décisive l'investissement intérieur, ce qui pourrait aussi aider à rééquilibrer la balance extérieure", formule l'institution dans son rapport annuel sur l'Allemagne.

Ce bulletin de 2018 décerne à la première économie européenne les mêmes bons points que les années précédentes: une gestion macroéconomique prudente, un marché de l'emploi extrêmement robuste, des foyers et entreprises toujours plus riches et une dette publique en recul significatif. 

Mais les énormes excédents allemands - commercial et des paiements courants - restent dans le viseur du FMI comme des partenaires européens de Berlin, qui appellent l'Allemagne à acheter et investir davantage pour stimuler aussi bien sa croissance future que les économies voisines.

Le FMI constate certes que le nouveau gouvernement de la chancelière Angela Merkel et son ministre des Finances social-démocrate, Olaf Schulz, ont prévu dans leur contrat de coalition des mesures pour "soutenir la croissance à long terme et prendre en compte le risque de pauvreté chez certaines populations".

Le premier budget prévisionnel d'Olaf Scholz, qui sera débattu au Parlement à l'automne, prévoit ainsi une hausse de 37 milliards d'euros des dépenses fédérales d'ici quatre ans, pour les porter à 367,7 milliards en 2022, tirées par des investissements dans les infrastructures, la politique familiale et la formation.

Mais cet effort avait été accueilli début mai par de nombreuses critiques, portant en particulier sur l'insuffisance des investissements publics, un poste qui doit croître cette année et en 2019, mais qui reculera ensuite à partir de 2020.

Appelant Berlin à dépenser plus, le FMI alerte sur la piètre qualité des réseaux internet et juge "crucial" d'installer la fibre optique dans tout le pays, mais s'inquiète également de la hausse de la pauvreté dans le pays ainsi que du sous-emploi des femmes, la moitié des Allemandes ne travaillant "qu'à mi-temps".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.