Allemagne: optimisme sur la croissance malgré les derniers indicateurs

Allemagne: optimisme sur la croissance malgré les derniers indicateurs
L'industrie automobile est l'un des piliers de l'économie allemande, qui devrait croître plus qu'escompté selon plusieurs instituts économiques du pays

AFP, publié le jeudi 19 avril 2018 à 11h37

L'économie allemande devrait croître plus rapidement que prévu cette année et l'an prochain, ont estimé jeudi les principaux instituts économiques allemands, relativisant la série d'indicateurs économiques mitigés publiés ces dernières semaines.

Ces cinq instituts (Ifo, RWI, DWI, IWH, IfW) d'orientations politiques diverses ont relevé leurs prévisions de croissance de 0,2 point, à 2,2% du PIB pour 2018 et 2,0% pour 2019.

"Le boom de l'économie allemande continue, mais les capacités économiques se raréfient et la conjoncture ralentit légèrement, tout en gardant une vitesse élevée", notent les cinq organisations dans leur rapport biannuel.

"Les mesures fiscales annoncées par le gouvernement devraient aussi stimuler la demande" allemande, ajoutent-ils.

Les instituts s'attendent à un taux de chômage de 5,2% en 2018 et de 4,8% en 2019. L'inflation devrait s'établir à 1,7% en 2018 et passer à 1,9% en 2019.

Cette révision des pronostics intervient alors que l'économie allemande a pris un coup de froid début 2018 en affichant une série de contre-performances côté production industrielle, exportations et ventes de commerce de détail.

En particulier, la production industrielle allemande s'est nettement repliée en février, de 1,6% sur un mois.

Les instituts expliquent ces chiffres surtout par des "effets exceptionnels", et notamment un nombre plus élevé que normalement des arrêts maladie et du nombre de grèves d'avertissement.

"Les derniers chiffres des entreprises suggèrent que la baisse devrait être rattrapée en mars", ajoutent-ils.

Dans ce contexte, et sur fond de craintes de guerre commerciale et de conflit syrien, le moral des investisseurs allemands est repassé nettement en territoire négatif en avril, selon le baromètre de l'institut ZEW publié mardi.

Pour l'économie internationale, les instituts allemands mettent en garde contre une escalade du conflit commercial, qui pourrait "entraver de manière significative la croissance de l'économie mondiale à moyen terme".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.