Amazon : amende de 62 millions de dollars pour avoir détourné les pourboires de ses livreurs

Amazon : amende de 62 millions de dollars pour avoir détourné les pourboires de ses livreurs
Amazon, livreur, livreurs

Boursier.com, publié le mercredi 03 février 2021 à 15h45

Le géant du commerce en ligne a accepté de payer 61,7 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites dans une affaire de pourboires non versés à des livreurs indépendants...

Reconnu coupable d'avoir gardé une partie des pourboires de ses livreurs indépendants aux Etats-Unis, le géant du commerce en ligne Amazon a accepté de payer 61,7 millions de dollars (soit plus de 50 millions d'euros) pour mettre fin à des poursuites dans cette affaire, a indiqué mardi la Commission fédérale du commerce (FTC).

Selon la plainte administrative de l'agence américaine de protection des consommateurs contre Amazon et sa filiale, Amazon Logistics, l'entreprise américaine assurait régulièrement aux livreurs indépendants travaillant dans le cadre d'un programme baptisé "Amazon Flex" qu'ils seraient payés entre 18 et 25 dollars l'heure.

Elle promettait également qu'ils recevraient "100% des pourboires gagnés en livrant avec Amazon Flex'". Or, pendant plus de 2 ans et demi, "plutôt que de verser 100% des pourboires donnés par les clients aux chauffeurs, comme il avait promis de le faire, Amazon gardait l'argent", affirme le directeur adjoint au bureau de la protection des consommateurs de la FTC Daniel Kaufman, cité dans un communiqué.

Des centaines de plaintes

L'agence gouvernementale explique qu'Amazon était en fait passé, fin 2016, à un taux horaire inférieur, sans informer les livreurs. Les pourboires ont ainsi été utilisés pour compenser le manque à gagner et "garantir" le salaire minimum promis. Le géant de Seattle n'aurait alors cessé de détourner les pourboires des livreurs qu'après avoir pris connaissance de l'enquête de la FTC.

La firme américaine est en effet revenue au système d'origine en août 2019, alors que l'affaire avait été révélée dans les colonnes du 'Los Angeles Times' en février de la même année. La FTC dit avoir reçu des centaines de plaintes à ce sujet de livreurs ayant vu "leurs revenus diminuer".

Des "dizaines de millions de dollars" détournés

"Notre action aujourd'hui permet de rendre aux chauffeurs les dizaines de millions de dollars de pourboires qu'Amazon a détournés, et oblige Amazon à obtenir la permission des chauffeurs avant de modifier sa gestion des pourboires à l'avenir", souligne Daniel Kaufman.

Lancé en décembre 2015, le service "Amazon Flex", dont l'objectif est pour Amazon de réduire le fameux coût du "dernier kilomètre", permet à des particuliers d'être payés à l'heure de livraison. Ces livreurs indépendants peuvent accepter d'effectuer des livraisons avec leur propre véhicule. Comme sur Uber, ce service permet également aux livreurs d'obtenir un pourboire des clients...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.