Amazon contraint de revoir ses conditions de travail aux Etats-Unis

Amazon contraint de revoir ses conditions de travail aux Etats-Unis
Amazon

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 02 juin 2021 à 15h32

Alors qu'un nouveau rapport accablant a récemment été publié sur les accidents au travail dans ses entrepôts américains, le géant du commerce en ligne promet d'assouplir le contrôle de ses employés...

Alors qu'un nouveau rapport accablant a récemment été publié sur les accidents au travail dans ses entrepôts américains, le géant du commerce en ligne promet d'assouplir le contrôle de ses employés...

Si les salariés d'Amazon ont récemment rejeté la création d'un syndicat, la question des conditions de travail n'a pas pour autant été réglée. Alors qu'un nouveau rapport accablant a récemment été publié sur les accidents au travail dans ses entrepôts américains, connus pour leurs cadences toujours plus élevées, le géant du e-commerce a annoncé mardi des "changements substantiels" pour ses employés aux Etats-Unis.

L'entreprise américaine va notamment revoir sa manière de surveiller le travail de ses employés chargés de trier, emballer et déplacer les colis au sein des entrepôts. Amazon utilise un système, baptisé "Time off Task" ("temps non travaillé"), qui consiste à surveiller les gestes des travailleurs pour mesurer la productivité, et de repérer lorsqu'ils arrêtent de scanner des colis pendant un temps jugé trop long.

Critiquée par de nombreux employés et associations en raison du stress inutile causé, cette méthode avait suscité la polémique, alors que certains employés des entrepôts Amazon avaient confié hésiter à prendre une pause pour aller aux toilettes, par crainte de perdre leur emploi.

"Le 'Time off Task' durera plus longtemps en moyenne"

"Ce système est un moyen de mesurer le temps pendant lequel les employés sont connectés aux outils logiciels dans leur espace de travail", explique Dave Clark, patron des opérations mondiales, dans une lettre à ses équipes, avant de reconnaître que cet outil "peut facilement être mal interprété".

"Il existe de nombreuses raisons légitimes pour lesquelles les employés se déconnectent de leurs outils de scan : pour parler à leur responsable, pour régler un problème, pour des soucis techniques, une panne mécanique etc.", fait valoir le responsable. "A partir d'aujourd'hui, le 'Time off Task' durera plus longtemps en moyenne", a-t-il ainsi promis.

Cette annonce intervient alors que le géant américain du commerce en ligne a de nouveau été pointé du doigt pour les conditions de travail imposées à ses salariés. Mardi, une coalition de syndicats américains, la Strategic organizing center, a publié un rapport dans lequel elle accuse Amazon de ne pas assurer la sécurité des employés qui travaillent dans ses entrepôts.

Des employés "blessés plus gravement"

"Les travailleurs des entrepôts d'Amazon ne sont pas seulement blessés plus fréquemment que dans les entrepôts d'autres entreprises, ils sont également blessés plus gravement", affirment les syndicats.

"En 2020, pour 100 employés d'entrepôt Amazon, il y avait 5,9 blessures graves obligeant le travailleur à s'absenter complètement ou à être affecté à des tâches plus légères ou restreintes. Ce taux est quasiment 80% plus élevé que pour tous les autres employeurs ayant des entrepôts sur l'année 2020", précise l'étude.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.