Amazon devient une machine à cash

Amazon devient une machine à cash
Amazon

Boursier.com, publié le vendredi 02 février 2018 à 08h48

Tout vient à point à qui sait attendre. Critiqué pendant de longues années pour ses déficits à répétition en raison d'investissements massifs, Amazon.com et son PDG, désormais homme le plus riche de la planète, récolte aujourd'hui les fruits de sa stratégie. Le géant américain du commerce électronique a dévoilé hier soir le bénéfice trimestriel le plus important de son histoire (1,86 milliard de dollars) tandis que ses ventes se sont envolées de près de 40% à 60,45 Mds$. Des résultats nettement supérieurs aux attentes des analystes qui ont entraîné un bond du titre de 7% en post-séance à Wall Street.

'Prime' cartonne

Si le groupe basé à Seattle a bénéficié de la réforme fiscale votée en décembre aux Etats-Unis (789 M$ de profit exceptionnel), il doit surtout ses résultats au succès de son offre payante Prime. Quelque 60 millions de personnes, pas loin de la moitié des foyers américains, ont souscrit diverses formules de Prime qui permettent à l'entreprise de réaliser de confortables marges. Amazon utilise la livraison rapide, des séries télévisées exclusives sur son site internet et le lancement de nouvelles technologies, comme son assistant vocal Alexa, pour gagner et fidéliser les Américains à son service payant Prime.

Le 'cloud' et Whole Foods également en pleine forme

Autre bonne nouvelle pour Amazon, le dynamisme de sa division cloud (Amazon Web Services) dont les revenus ont bondi de 44,6% à 5,11 Mds$. Quant aux recettes tirées des magasins physiques, elles ont atteint 4,5 Mds$ sur les trois derniers mois de l'année grâce au rachat de la chaîne de produits alimentaires Whole Foods.

Les analystes séduits

"Encore un trimestre sensationnel pour Amazon", commente Daniel Ives, analyste chez GBH Insights. "Le groupe a semble-t-il capté environ 50% de toutes les ventes en ligne pendant la période des fêtes". Malgré des investissements encore massifs, Amazon affiche désormais de confortables marges, au plus grand bonheur des analystes.  "Les ventes et les marges sont nettement meilleures que prévu et la maîtrise des coûts est impressionnante, c'est cela qu'on retient", commente Michael Pachter, analyste chez Wedbush Securities.

L'assurance-santé comme nouveau terrain de chasse

"Ils sont en feu", affirme à Bloomberg, l'analyste de Forrester Research, Sucharita Kodali. "C'est la société la plus chaude du monde actuellement et ils semblent quasi inarrêtables". Amazon continuera à investir lourdement pour construire des entrepôts et accroître sa capacité logistique, développer ses centres de données et de nouveaux produits, mais le management n'a comme à l'accoutumé fourni aucun détail. Jamais s à court d'idées, Amazon a également annoncé il y a quelques jours une alliance avec l'établissement bancaire JP Morgan Chase et la firme de Warren Buffett, Berkshire,  afin de créer une structure destinée à fournir une assurance-santé moins chère à leurs employés américains respectifs.

Jeff Bezos de plus en plus riche

En attendant, Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon et homme le plus riche du monde, a vu sa fortune personnelle grimper de 6,5 Mds$ hier soir, à plus de 123 Mds$.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.