Amazon écoute vos conversations... pour votre bien ?

Amazon écoute vos conversations... pour votre bien ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 12 avril 2019 à 23h01

Les conversations avec l'assistant vocal d'Amazon, Alexa, sont écoutées par des employés du géant du web. Amazon, qui n'avait jamais révélé cette information, explique que ces écoutes ont pour seul but d'améliorer le fonctionnement d'Alexa.

"Alexa, dis-moi qui m'écoute ?" A cette requête, l'assistant vocal d'Amazon pourrait répondre : "des milliers d'employés d'Amazon tendent l'oreille à notre conversation !"

L'agence 'Bloomberg' a ainsi révélé cette semaine que des équipes disséminées à travers le monde écoutent chaque jour des milliers de fichiers audios captés par Alexa, via Echo, les enceintes connectées d'Amazon...

Alexa, un service "en constante amélioration"

Cette pratique, que le géant américain du commerce en ligne s'était bien gardé de divulguer à ses clients, aurait pour unique but d'aider l'assistant vocal à mieux répondre aux demandes de ses utilisateurs, qui le sollicitent dans toutes les langues.

Ainsi, dans la rubrique FAQ (Foire aux questions) sur le site d'Amazon consacrée à l'assistant vocal, on peut lire qu'"Alexa est un service en constante amélioration conçu pour devenir plus intelligent chaque jour"... Or, dans les faits, la seule façon d'améliorer le service est d'analyser les données reçues par Alexa, en écoutant ses échanges avec les internautes.

Pas d'identification ni d'accès aux comptes

Amazon se justifie en affirmant que seules "un nombre extrêmement faible d'interactions provenant d'un ensemble aléatoire de clients" sont analysées, et ce "afin d'améliorer l'expérience de nos clients". "Les employés n'ont pas d'accès direct à des informations qui leur permettraient d'identifier une personne ou un compte", a ajouté la groupe, interrogé par 'Bloomberg'.

Il reste que les internautes font face au constat désagréable qu'ils peuvent potentiellement être espionnés à leur insu, même si l'assistant vocal est censé s'activer - et enregistrer - seulement quand on l'interpelle. Toutefois, il est déjà arrivé qu'Alexa confonde certains sons avec le mot-clé et s'active sans que son propriétaire en soit conscient...

En décembre dernier, Alexa et Echo ont en outre fait parler d'eux en Allemagne, où ils ont envoyé par erreur 1.700 fichiers audio d'enceintes connectées à la mauvaise personne !

Des témoignages troublants d'employés d'Amazon

Les témoignages d'employés interrogés par 'Bloomberg' sont assez dérangeants. Certains ont dit avoir intercepté des sons pouvant indiquer une agression sexuelle. D'autres ont dit avoir capté des discussions comprenant des informations bancaires. Quand cela arrive, écrit l'agence, les employés doivent cocher une case indiquant que l'extrait de conversation contient des "données sensibles", et doivent passer au suivant.

Le marché des assistants vocaux est très prometteur pour les géants d'internet, qui multiplient les annonces commerciales en la matière. Google et Apple proposent eux aussi leurs enceintes connectées et leurs assistants vocaux, et eux aussi analysent des fragments de conversations afin d'améliorer leurs services. En principe, ils appliquent des processus d'identifiants aléatoires afin qu'aucune information personnelle ne soit transmise dans les enregistrements.

De son côté, Amazon propose d'effacer les enregistrements, mais ne mentionne pas la possibilité d'interrompre la transmission des enregistrements aux équipes d'analystes employés par le groupe.

Orange va lancer son enceinte connectée Djingo avec Amazon

L'opérateur français Orange s'apprête lui aussi à lancer son enceinte connectée, baptisée Djingo, qui dispose de ses propres services, mais fera aussi appel à Alexa d'Amazon -avec lequel Orange a conclu un accord commercial-, pour des fonctions étendues au-delà de l'écosystème d'Orange.

Présentée il y a un an, l'enceinte Djingo a vu sa commercialisation reportée plusieurs fois, mais elle devrait en principe intervenir avant la fin de ce mois d'avril.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.