Amazon France : les syndicats proposent une reprise progressive de l'activité

Amazon France : les syndicats proposent une reprise progressive de l'activité©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 29 avril 2020 à 14h28

Le géant américain de la logistique avait annoncé qu'il prolongeait jusqu'au 5 mai la suspension de l'activité de ses centres de distribution en France pour ne pas risquer d'amende.

Une reprise progressive d'activité. C'est la proposition faite à la direction ce mercredi par les syndicats CGT, CFDT et SUD d'Amazon France, alors que le géant américain de la logistique a décidé de prolonger la fermeture de ses centres de distribution français jusqu'au 5 mai au moins.

"Contrairement à ce que vous affirmez partout, les organisations syndicales, quasi unanimes, n'ont d'autre but que protéger la santé des salariés, des intérimaires, des salariés des entreprises extérieures intervenant dans les entrepôts ainsi que par ricochet, les proches de l'ensemble de ces travailleurs", ont expliqué les trois syndicats dans un communiqué.

Pour rappel, les centres de distribution d'Amazon sont fermés depuis le 16 avril, alors que la cour d'appel de Versailles a donné raison aux syndicats, qui réclamaient une réelle évaluation des risques liés à la pandémie de coronavirus, venant ainsi confirmer une décision du tribunal de Nanterre. Amazon a également été sommé de réduire son activité d'ici là sous astreinte de 100.000 euros par infractions constatée.

"Des effectifs réduits et une organisation du travail révisée"

Le groupe a ainsi préféré fermer ses entrepôts jusqu'à début mai pour ne pas risquer d'amende. Dans leur proposition, les organisations syndicales prévoient ainsi une consultation des instances représentatives en deux étapes. La première s'étendait sur une "dizaine de jours maximum" pour préparer une reprise d'activité "limitée avec des effectifs réduits et une organisation du travail révisée", ont-elles précisé.

Pour la seconde étape, elle commencerait "par exemple deux semaines après cette reprise d'activité limitée, et après présentation par la direction d'un retour d'expérience, avant une reprise d'activité complète". Par ailleurs, la CGT, la CFDT et SUD d'Amazon France se réservent le droit de "mener toutes les actions, y compris judiciaires" pour obtenir "le respect des droits des salariés et de leurs représentants".

Paiement à 100% des salaires de ceux qui ont exercé leur droit de retrait

Les syndicats ont également de nouveau réclamé le paiement à 100% des salaires des personnels qui ont exercé leur droit de retrait en période de pandémie de Covid-19. Dès la mi-mars, les syndicats, dont la CFDT, avaient en effet appelé les salariés français du géant du e-commerce "à exercer leur droit de grève et à rester chez eux", faute de mesures sanitaires suffisantes, alors que que plusieurs cas de Covid-19 ont été recensés dans les entrepôts.

SUD/Solidaires, qui a assigné Amazon devant le tribunal de Nanterre, considère également que les mesures mises en place par la suite par le groupe (distribution de masques à partir du 3 avril, 2 mètres de distance...) s'est faite de façon désordonnée, et sous la pression des inspections du travail.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.