Amazon : près de 20.000 salariés aux Etats-Unis ont été testés positifs au Covid-19

Amazon : près de 20.000 salariés aux Etats-Unis ont été testés positifs au Covid-19
Amazon, travailleurs, salariés, contamination

Boursier.com, publié le vendredi 02 octobre 2020 à 13h53

Le géant du commerce en ligne a annoncé que 19.816 de ses salariés avaient été testés positifs au Covid-19 aux Etats-Unis. Le taux d'infection s'élève à 1,44%...

Critiqué pour ne pas avoir rendu publics les chiffres sur les infections au Covid-19 parmi ses salariés, Amazon a finalement dévoilé un premier bilan. Le géant du commerce en ligne, qui assure avoir développé son propre système de dépistage et mène des "milliers de tests" par jour, a annoncé jeudi que près de 20.000 employés aux Etats-Unis avaient contracté le nouveau coronavirus cette année.

"Nous avons effectué une analyse approfondie des données sur les 1.372.000 employés de première ligne d'Amazon et de Whole Foods Market aux Etats-Unis du 1er mars au 19 septembre 2020. 19.816 employés ont été testés positifs ou présumés positifs au Covid-19", a ainsi détaillé l'entreprise américaine dans un article de blog.

Le taux d'infection s'élève ainsi à 1,44%, ce qui est en dessous du taux de 2,06% de l'ensemble de la population américaine estimé par l'Université Johns Hopkins (qui fait référence dans le comptage des cas), ajoute le groupe, précisant qu'"un test positif ne signifie pas forcément qu'une personne a été infectée après avoir travaillé chez Amazon".

Des chiffres réclamés par les défenseurs des droits

Amazon prévoit d'augmenter ses capacités, pour passer à "50.000 tests par jour sur 650 sites d'ici novembre dans le cadre de nos efforts pour assurer la sécurité de nos employés de première ligne". Ces chiffres étaient réclamés par les défenseurs des droits des travailleurs, alors qu'au début de l'épidémie, des salariés, inquiets de leurs conditions de travail, ont manifesté devant les entrepôts.

Jusqu'à présent, le géant américain refusait de rendre public les chiffres sur les infections parmi ses salariés. "Maintenant, nous savons pourquoi la société a refusé : Amazon a permis au Covid-19 de se propager comme une traînée de poudre dans ses installations, mettant en danger la santé de dizaines de milliers de personnes qui travaillent chez Amazon - ainsi que les membres de leur famille, leurs voisins et leurs amis", a dénoncé Dania Rajendra, la directrice d'Athena, un collectif d'organisations anti-Amazon.

After months of workers and activists fighting Amazon to release its COVID19 numbers with #ProtectAmazonWorkers and #AntiBlackAmazon, and frightening leaks from within, @Amazon officially admits to 19,000+ virus cases among its workforce.@AthenaForAll statement in thread: (1/x) pic.twitter.com/e5jIcejnL3
- Athena 🦉 (@athenaforall)

100 millions de masques

"Depuis mars, les travailleurs et leurs communautés demandent ces chiffres à Amazon. Les travailleurs ont été victimes de représailles, y compris le risque de perdre leur emploi, simplement pour avoir défendu leur propre santé et celle de leurs voisins", a-t-elle déploré dans un communiqué. Le collectif estime que des enquêtes doivent être lancées et a demandé à ce que des données sur le Covid-19 dans l'entreprise soient publiées "publiquement, régulièrement et honnêtement".

Amazon assure de son côté les règles sanitaires ont été renforcées. "Au total, nous avons introduit ou modifié plus de 150 processus pour assurer la santé et la sécurité de nos équipes, y compris la distribution de plus de 100 millions de masques faciaux, la mise en oeuvre de contrôles de température sur des sites du monde entier, de procédures de nettoyage améliorées sur tous nos sites, et de vastes mesures de distanciation sociale pour réduire le risque pour nos employés", détaille l'entreprise...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.