Amazon : vers "un moratoire sur l'implantation de nouveaux entrepôts" en France ?

Amazon : vers "un moratoire sur l'implantation de nouveaux entrepôts" en France ?
Delphine Batho

Boursier.com, publié le jeudi 04 juin 2020 à 14h02

La députée Delphine Batho, qui vient de rejoindre le groupe d'ex-LREM Ecologie Démocratie Solidarité, a déposé une proposition de loi, visant à imposer "un moratoire" sur l'installation des nouveaux entrepôts Amazon...

Les plateformes d'e-commerce, et notamment Amazon, sont dans le viseur de Delphine Batho... L'ex-ministre de l'Ecologie a déposé une proposition de loi, dans laquelle elle explique vouloir "adopter des mesures d'urgence pour mettre un coup d'arrêt à la multiplication des implantations d'entrepôts des grands opérateurs du commerce en ligne".

La députée, qui a rejoint le groupe d'ex-LREM Ecologie Démocratie Solidarité il y a quelques jours, propose ainsi "un moratoire sur l'implantation de nouveaux entrepôts logistiques pour protéger le commerce de proximité d'une concurrence déloyale".

Cette proposition de loi, cosignée par ses collègues du groupe Ecologie Démocratie Solidarité et soutenue par des élus LFI, LREM, MoDem, PS et LR, pourrait ainsi perturber les projets d'implantation de sites logistiques d'Amazon et Alibaba en France.

Amazon prévoit de doubler ses capacités d'ici 2021

Amazon, qui compte actuellement une vingtaine d'entrepôts de stockage dans l'Hexagone, "représentant environ 560.700 mètres carrés de surface, compte doubler ses capacités d'ici le début 2021, en créant 9 entrepôts et centres de tri supplémentaires", rappelle la députée. De même pour Alibaba, qui a l'intention d'en ouvrir deux connectés au hub logistique géant qu'il construit à proximité de l'aéroport de Liège. "Et ce n'est que le début !", a-t-elle précisé.

Le texte prévoit alors d'instaurer une suspension de deux ans de la délivrance des permis de construire "ayant pour objet la construction, l'extension ou la transformation d'un bâtiment existant en un entrepôt logistique d'une surface supérieure à 1.000 m2". Dans l'article 2 de la proposition, Delphine Batho propose également que les projets de construction de tels entrepôts soient soumis à une procédure de concertation préalable, "afin que l'ensemble de leurs impacts économiques, sociaux et environnementaux sur le tissu local soit pris en considération".

Les plateformes d'e-commerce, destructrices pour l'emploi et pour l'environnement

Pour la députée, "la fermeture pendant huit semaines de 86% des commerces de proximité a eu pour conséquence une explosion des ventes en ligne, dont le chiffre d'affaires a augmenté de 83% en avril 2020 et devrait largement dépasser les 100 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année". Mais cette croissance n'est pas "équitablement répartie", faisant d'abord bénéficier les "plus grandes plateformes, et en particulier la multinationale Amazon", a-t-elle affirmé, ajoutant que cela allait "à l'encontre de l'objectif de relocalisation de notre économie".

Selon elle, "le bilan économique, social et environnemental du modèle promu par les multinationales du commerce en ligne" est donc destructeur pour l'emploi, les droits des salariés, pour le tissu économique et social local, pour les finances publiques, le climat et la biodiversité....

Vos réactions doivent respecter nos CGU.